Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[Brooklyn Follies | Paul Auster, Christine Le Boeuf (Tra...]
Auteur    Message
amiread1



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Mar 2007
Messages: 812
Localisation: Chateaudun


Posté: Ven 11 Mai 2007 23:31
MessageSujet du message: [Brooklyn Follies | Paul Auster, Christine Le Boeuf (Tra...]
Répondre en citant

[Brooklyn Follies | Paul Auster, Christine Le Boeuf (Traducteur)]

Dans " Brooklyn follies" Paul Auster nous donne à voir une sacrée brochette de personnages bléssés par la vie ; il y a d abord Nathan, 59 ans, rescapé d un cancer , qui cherche à Brooklyn un "endroit tranquille ou mourir" ; il y a son neveu,Tom, brillant étudiant , qui se retrouve chauffeur de taxi puis vendeur dans une librairie,il y a Harry Brightman , juif, homosexuel, faussaire,et neanmoins éminemment sympathique propriétaire de la dite librairie...sans oublier Aurora, la soeur de Tom et sa petite fille Lucy.
Auster nous raconte,style magnifique merci la traductrice, les destinées entrecroisées de ces personnages qui nous ressemblent tant. L intrigue, l histoire ( en fait il n ya pas d intrigue à proprement parler) est chronologiquement située au moment de l élection de Busch à la présidence des USA et se termine le 11 septembre 2001, c est l occasion pour Paul Auster,via ses personnages, de fustiger l inconséquence des "neocon" de la droite américaine, de tirer à boulets rouges (comme l on dit) sur les nouvelles sectes évangéliques du sud profond, de railler cet appétit de puissance qui détruit tout ce que lAmérique représente dans l imaginaire collectif de millions de terriens .

Et puis il y a une petite musique Paul Auster ! ( ce n est pourtant que mon deuxieme livre de lui ), une légereté grave, une coexistence paisible et dédramatisée de la vie et de la mort, une appréhension relativiste de l existence ; ainsi dans Brooklyn follies le questionnement perpétuel de nos héros sur les conséquences qu un acte, qu une décision, à priori fruit du hasard, peut avoir sur les destinées futures...( théorie bien connue du battement d ailes d un papillon en Chine qui donnera-cause-effets-un ouragan au Brésil...).

Allez, assez de prise de tete, un petit passage du livre.

Nathan, Tom et Lucy sont Dans le Vermont ; Nathan est en comtemplation devant le paysage: "Si je garde de cette journée quelque souvenir, ce n est que sous la forme d un puzzle non assemblé, d une masses d impressions isolées.
Un bout de ciel bleu ici ;là un bouleau dont l écorce reflète la lumiere du soleil. Des nuages qui ressemblent à des visages humains, à des cartes géographiques, à des animaux de rèves dotés de dix pattes.
L éclair soudain d un orvet qui se faufile dans l herbe. Les quatres notes de lamentation moqueuse de l oiseau invisible. Les milliers de feuilles d un tremble frémissant comme des papillons bléssés au souffle du vent dans les branches. Un par un, chacun des éléments s y trouve , mais l ensemble manque, les pieces ne correspondent pas et je ne peux rien faire d autre que rechercher les vestiges d un jour qui n existe pas dans sa totalité.

et puis aussi ( là je me fais un peu plaisir...) : "L immobilier est la religion officielle de New York, son dieu est vetu dun complet à fines rayures est son nom est Fric, Mr Toujours-plus-de-fric. Ma seule consolation devant ce triste état de choses, c était la certitude que Tom et Rufus ne seraient plus jamais dans le besoin. "

On peut remplacer NY par la ville de son choix...

Donc, un bon livre, un trés bon livre, un rayon de soleil !

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Septentria




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 17 Avr 2006
Messages: 910
Localisation: Ste Foy-Les-Lyon (69)
Âge: 50 Taureau


Posté: Sam 12 Mai 2007 9:11
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Whah, quelle magnifique note de lecture ! Very Happy
Si je n'avais déjà lu Brooklyn Follies, je me laisserais tenter, c'est certain! Embarassed En tout cas, contente de voir que tu as apprécié Paul Auster, finalement!!!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
amiread1



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Mar 2007
Messages: 812
Localisation: Chateaudun


Posté: Sam 12 Mai 2007 23:41
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Merci pour le compliment Septentria mais quand on a aimé un livre on s applique pour le résumer de la meilleure façon possible... et puis c est plus difficile d encenser un livre qu on a aimé que descendre en flamme un bouquin qui te tombe des mains ; c est vrai aussi que j aime beaucoup cette Amérique LA , celle de Auster, de Roth aussi, d ailleurs Brooklyn =Newark ( le Brooklyn de Phillip Roth ), me semble t il !? bon de toute façon je continue sur ma lancée, mais j ai du boulot car Auster me parait ètre un auteur prolifique !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre