Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Essai/Document/Pratique    
[Ces profs qu'on assassine | Véronique Bouzou]
Auteur    Message
daffodil



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 27 Fév 2007
Messages: 297
Localisation: Ile de France
Âge: 93 Taureau


Posté: Mer 10 Juin 2009 17:56
MessageSujet du message: [Ces profs qu'on assassine | Véronique Bouzou]
Répondre en citant

Quatrième de couverture:

" Ménage-toi ou tu vas finir à la Verrière!" Cet avertissement, c'est un professeur qui l'adresse à un collègue au bout du rouleau. La Verrière est un hôpital psychiatrique qui accueille des enseignants en dépression ou atteints de névroses en tout genre. Des murs de l'école à ceux de l'asile, il n'y a souvent qu'un pas...

Régulièrement agressés verbalement, physiquement, abandonnés par leur hiérarchie, traînés devant les tribunaux, les enseignants sont aujourd'hui à bout de forces.Le taux élevé de suicides dans la profession témoigne de ce mal-être. Alors que les medias se font l'écho de ces événements tragiques, le désespoir des enseignants demeure un sujet tabou dans l'Education nationale.

Professeur de français depuis douze ans en zone dite "sensible", Véronique Bouzou tire la sonnette d'alarme. A travers une enquête menée sur le terrain, elle cherche à expliquer les désarrois du corps enseignant plus que jamais démobilisé, en quête de repères.

Véronique Bouzou est enseignante en région parisienne. Elle a déjà publié plusieurs ouvrages dont " Confessions d'une jeune prof " ( Ed. Bartillat, 2005).

Note. C'est un coup de gueule! Un livre courageux qui montre l'accroissement des difficultés -et parfois la quasi impossibilité- qu'ont les enseignants à exercer leur métier. Et le retentissement sur leur vie personnelle de cet état de choses. Beaucoup des événement que rapporte l'auteur, nous les avons lus dans un journal ou entendus à la télé , dilués dans d'autres nouvelles. Mais comme ça, mis bout à bout, ça fait peur! Quelle société se prépare, actuellement, dans nos écoles? Ce cri de Véronique Bouzou, il faudrait que nos décideurs l'entendent. D'urgence!

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Re: [Ces profs qu'on assassine | Véronique Bouzou]
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2288


Posté: Mer 10 Juin 2009 18:42
MessageSujet du message: Re: [Ces profs qu'on assassine | Véronique Bouzou]
Répondre en citant

« daffodil » a écrit:
" Ménage-toi ou tu vas finir à la Verrière!"

Ca fait partie des trucs qui sont lancés en riant dans une salle des profs à l'adresse d'un prof à bout, au bord de l'esclandre, mais encore en état d'en rire. En réalité, personne ne rit. La dépression, c'est notre maladie honteuse à nous ; le spectre difficilement évitable et la marque d'infamie à la fois...

Citation:
Des murs de l'école à ceux de l'asile, il n'y a souvent qu'un pas...
Une aide-soignante en hôpital psychiatrique m'a dit un jour qu'un de ses patients sur trois était un prof...

Citation:
Le taux élevé de suicides dans la profession témoigne de ce mal-être.

Je l'ai cherché, ce fameux taux. Impossible de le trouver, comme celui des suicides d'intellectuels en RDA... Wink Tu l'as, toi ? Il est dans le livre ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
daffodil



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 27 Fév 2007
Messages: 297
Localisation: Ile de France
Âge: 93 Taureau


Posté: Jeu 11 Juin 2009 15:39
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Je ne crois pas que tu puisses trouver des chiffres fiables. Voici ce que dit l'auteur:

"...la plupart du temps, la hiérarchie administrative estime que ce sont des " raisons d'ordre personnel "qui ont conduit un enseignant à commettre un suicide et elle refuse trop souvent de reconnaître la part des facteurs professionnels dans la survenue du décés.C'est pourquoi les suicides qui filtrent dans les medias ne représentent que la partie émergée de l'iceberg. Un bon nombre d'entre eux passe sous silence. "
_________________
daffodil
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Essai/Document/Pratique
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre