Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Essai/Document/Pratique Aller à la page 1, 2  Suivante   
[La tyrannie technologique | Cédric Biagini, Guillaume C...]
Auteur    Message
Laudateur



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 1599
Localisation: Quimper
Âge: 44 Taureau


Posté: Ven 31 Aoû 2012 22:34
MessageSujet du message: [La tyrannie technologique | Cédric Biagini, Guillaume C...]
Répondre en citant

[La tyrannie technologique | Cédric Biagini, Guillaume Carnino, Célia Isoard, Pièces et mains d'oeuvre]

"Après le travail et le sommeil, la troisième activité des Occidentaux est de regarder la télévision. 80% de la population française possède un téléphone portable contre moins de 5% dix ans plus tôt. Créée en 1998 dans un garage, la société Google est aujourd'hui cotée en bourse et valorisée à plusieurs milliards de dollars. Au cours des dix dernières années, les ventes d'antidépresseurs ont doublé. Les nouvelles technologies, fer de lance et alibi d'une industrie obsédée par la rentabilité, participent chaque jour un peu plus à la destruction du lien social et à la disparition des formes anciennes de sociabilité, d'organisation du travail et de la pensée. Leur diffusion massive et leur omniprésence posent les bases d'une véritable mutation anthropologique comparable à l'apparition de l'écriture. Si l'alphabétisation fut bien souvent la compagne de l'émancipation, les technologies contemporaines préparent et organisent un monde fondé sur la vitesse, l'immédiateté, la superficialité, le profit et la mort. Ecrit par plusieurs auteurs tirant leurs réflexions de leurs travaux militants ou universitaires, La Tyrannie technologique dresse un panorama lucide et percutant de l'emprise des nouvelles technologies sur notre vie quotidienne."

Constat des avancées technologiques actuelles, et de l’utilisation de celles-ci par nos dirigeants. Par nos dirigeants? Pas seulement! Par nous aussi, qui non contents de nous soumettre docilement à un flicage des plus intenses jamais réalisés dans l'histoire, nous demandons encore davantage de sécurité et nous soumettons avidement à de nouvelles expériences technologiques (puces RFID, biométrie, etc.)

Plus qu'une prise de conscience, c'est vraiment un éclairage sur les enjeux actuels de l'introduction et de la banalisation de toutes ces nouveautés techniques dans notre paysage. Notez qu'en 2012 on a vu les cartes bancaires équipées de puces RFID (technologie sans contact, pour pouvoir acheter sans insérer notre carte dans un boitier, mais en même temps n'importe qui avec un lecteur adapté, trouvable sur le net, peut lire et utiliser nos données bancaires) et que les prochaines cartes d'identité (qui contiendront bien plus de données sur nous que les CI actuelles) seront équipées de 2 puces RFID, même système, mêmes risques (faciliter l'usurpation de l'identité par un système censé interdire l'usurpation d'identité, c'est fort, quand-même!)

Bref, nous serons tous absorbés, mais ceux qui auront lu ce livre le sauront, les autres continueront de se croire libres.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
amiread1



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Mar 2007
Messages: 812
Localisation: Chateaudun


Posté: Sam 22 Sep 2012 21:35
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Je vais le lire ! mais ta note de lecture s'adresse à un converti Smile Comment résister à tout cela ? Je ne vois pas de solutions. Si, peut-être : faire comme Henry Thoreau ; ermite près de sa mare dans la forêt. Coupé de tout pendant un an, ne payant pas ses impôts....Mais ça c'était bon au 19e siècle. Ces livres sont désespérants ! et si on y ajoute ceux qui traitent du saccage à venir de la terre (disparition de la bio-diversité, gaz de schiste, fonte de la banquise....) ....et en plus si on ne croit pas en Dieu... Crying or Very sad
_________________
"Lorsque Dieu créa le temps il en créa suffisamment". Proverbe irlandais.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Laudateur



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 1599
Localisation: Quimper
Âge: 44 Taureau


Posté: Dim 23 Sep 2012 13:00
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Tu as raison, il y a peu d'espoir.
Cependant, je crois énormément aux réponses personnelles (pour moi, personne = l'individu plus ses relations proches). Changer de vie personnelle, s'inscrire dans une vie alternative, voire rejoindre un groupe qui vit en (semi?) communauté, en partageant un certain nombre de biens, de savoirs, etc. Ca ne changera pas la société, certes, mais au final, qu'importe? La multiplication de ces "refuges" permettra au moins à ceux qui veulent y échapper de vivre une vie pleine de sens, tant que c'est possible (même voire surtout pendant les luttes!)

Optimiste? Certes non! Mais c'est justement parce que la situation est totalement désespérée qu'elle ouvre la porte à toutes les espérances. Pessimiste? non plus! Car le désespoir est le moteur qui permet d'inventer des situations nouvelles. Le tout, à mon sens, c'est de repenser sa vie de manière à l'améliorer sans se faire d'illusions. Et si, à travers ces choses, des personnes autour de moi sont amenées à repenser leur vie, alors c'est une petite victoire sur l'oppresseur. Petite, c'est-à-dire pas décisive, mais ça tombe bien : je ne suis pas général ni commandant...
_________________
Laudateur

"Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument."
(Lord Acton.)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1671
Localisation: Ile-de-France
Âge: 49 Poissons


Posté: Dim 23 Sep 2012 21:03
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« Laudateur » a écrit:
Changer de vie personnelle, s'inscrire dans une vie alternative, voire rejoindre un groupe qui vit en (semi?) communauté, en partageant un certain nombre de biens, de savoirs, etc.

Eh, l'ami, tu m'invites ?
_________________
Sunt qui scire volunt
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Orchidoclaste



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 344
Localisation: Par monts et par vaux
Âge: 39 Gémeau


Posté: Lun 24 Sep 2012 14:49
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« apo » a écrit:
« Laudateur » a écrit:
Changer de vie personnelle, s'inscrire dans une vie alternative, voire rejoindre un groupe qui vit en (semi?) communauté, en partageant un certain nombre de biens, de savoirs, etc.

Eh, l'ami, tu m'invites ?


Je me suis faite la même réflexion !!! Very Happy ça se passe où en fait ???
_________________
"L'homme a besoin de ce qu'il y a de pire en lui pour parvenir à ce qu'il a de meilleur"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Big Brother est mon ami
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1696
Localisation: Nîmes
Âge: 61 Lion


Posté: Ven 28 Sep 2012 11:04
MessageSujet du message: Big Brother est mon ami
Répondre en citant

"c'est une petite victoire sur l'oppresseur"

Qui est l'oppresseur ? Où est-il ? Peut-être nous opprimons-nous nous-mêmes ? Je fais le naïf mais notre part de responsabilité n'est pas négligeable dans la course vaine à la technologie tous azimuts. Le flicage est un corollaire à tous les systèmes électroniques et l'accumulation stérile des richesses matérielles entraîne un désir de protection et de flicage. On est entré depuis longtemps dans un cercle vicieux avec épuisement de la biodiversité et des hommes à la clé.
Que faire ? Je ne crois pas à la vie communautaire en petits groupes qui concentre dans une micro société les tares, les errements et les petits bonheurs des sociétés actuelles. Depuis son surgissement, l'homme n'a pas progressé psychologiquement d'un iota. Par défaut, je préfère l'anonymat des villes. Je m'y sens moins surveillé.

Franz
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Re: Big Brother est mon ami
Auteur    Message
Orchidoclaste



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 344
Localisation: Par monts et par vaux
Âge: 39 Gémeau


Posté: Ven 28 Sep 2012 14:51
MessageSujet du message: Re: Big Brother est mon ami
Répondre en citant

« Franz » a écrit:
"c'est une petite victoire sur l'oppresseur"

Qui est l'oppresseur ? Où est-il ?


Je me permets de répondre à cette question même si je ne pense pas être la mieux armée pour le faire (je suis intellectuellement limitée Laughing ) mais l'oppresseur est le CAPITALISME et il est malheureusement partout, à la ville comme à la campagne, en France comme à l'étranger, il atteint même les pays en développement (implantation de Nestlé dans les pays où les gens crèvent de soif, pour leur vendre de l'eau de source "Pure Life"). Pure cynisme, le capitalisme!
Dire de la technologie qu'elle est tyrannique ce n'est pas dire "le progrès c'est pas bien", mais simplement constater que ces avancées font perdre la tête au commun des mortels...
Qui sont les utilisateurs d'Iphone, Ipad, Facebook ? Quels sont leurs comportements ? Où se concentrent-ils ?
Pour moi qui vit en ville depuis des années, je préfèrerai bien l'exil plutôt que d'assister chaque jour à la décadence de ce monde perverti ...
Les gens sont victimes mais ne s'en rendent pas compte!
Pour améliorer leurs quotidiens, ils/elles bavent devant des séries en matant l'écran avec des yeux bovins (et c'est salaud pour les bovins) ou ils, elles s'éclatent en dansant la Zumba !!!!
Vive le capitalisme !!! On a jamais été aussi heureux ! Twisted Evil
_________________
"L'homme a besoin de ce qu'il y a de pire en lui pour parvenir à ce qu'il a de meilleur"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
@ Laudateur.
Auteur    Message
amiread1



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Mar 2007
Messages: 812
Localisation: Chateaudun


Posté: Ven 28 Sep 2012 22:03
MessageSujet du message: @ Laudateur.
Répondre en citant

Pessimisme ne signifie pas obligatoirement désespoir Laudateur.

"ALORS QUE LES OPTIMISTES NE PLAISANTENT PAS AVEC LES MOTIFS D'ESPERER EN UNE EXISTENCE MOINS TRAGIQUE, LES PESSIMISTES NE SE PRIVENT PAS D'EN RIRE" . Fréderic Schiffter.
_________________
"Lorsque Dieu créa le temps il en créa suffisamment". Proverbe irlandais.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
amiread1



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Mar 2007
Messages: 812
Localisation: Chateaudun


Posté: Ven 28 Sep 2012 22:36
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Oui Franz tu as raison quand tu dis que l'homme n'a pas progressé d'un iota depuis son surgissement . Il a accumulé du savoir (le progrès technique ) mais sa psychologie , son comportement, sont les mêmes qu'à l'époque où il peignait Lascaux : l'accumulation, l'envie,le pouvoir,la cupidité. J'ai un point de vue très pessimiste sur ça. La lumière de l'Esprit des Lumières me quitte peu à peu ; à vingt ans j'adhérais à l'affirmation de Condorcet qui était persuadé que le progrès technique allait de pair avec le progrès moral de l'homme ; quarante ans plus tard et quelques lectures m'ayant déssilé les yeux et ouvert l'esprit (Schopenhauer,Cioran,Schifter,Flaubert, Balzac,Vassili Grossman... entre-autres...) je n'en suis plus du tout sûr. L'homme est bien son propre oppresseur ! et, en m'excusant à l'avance de ma cuistrerie ,je ne résiste pas à citer cette assertion de Shakespeare dans le Roi Lear : " Admirable subterfuge de l'homme putassier :mettre ses instincts de bouc à la charge des étoiles !".

Orchidoclaste je ne crois pas que le grand oppresseur soit le capitalisme ; nous sommes certainement beaucoup (il me semble Smile à ne pas le porter dans notre coeur dans l'Agora des livres. Mais quelque soit le régime économique et politique (on l'a vu avec le Communisme) l'homme sera toujours semblable à lui-même ; c'est à dire gouverné par ses "passions" pour dire comme Pascal. Je sais bien que ce n'est pas une vision très réjouissante de se dire que le pire sera toujours sûr quelque soient les institutions que l'Homme se donne Wink
_________________
"Lorsque Dieu créa le temps il en créa suffisamment". Proverbe irlandais.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Orchidoclaste



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 344
Localisation: Par monts et par vaux
Âge: 39 Gémeau


Posté: Sam 29 Sep 2012 14:52
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« amiread1 » a écrit:


Orchidoclaste je ne crois pas que le grand oppresseur soit le capitalisme ; nous sommes certainement beaucoup (il me semble Smile à ne pas le porter dans notre cœur dans l'Agora des livres. Mais quelque soit le régime économique et politique (on l'a vu avec le Communisme) l'homme sera toujours semblable à lui-même ; c'est à dire gouverné par ses "passions" pour dire comme Pascal. Je sais bien que ce n'est pas une vision très réjouissante de se dire que le pire sera toujours sûr quelque soient les institutions que l'Homme se donne Wink


Amiread: ce sont des hommes (êtres humains) qui sont à la tête du capitalisme, qui spéculent, qui s'enrichissent sur le dos de ceux qui triment et qui n'ont pas le temps de se poser de question s'ils veulent survivre.
Alors peut-être y'a t-il plusieurs catégories d'hommes ?
On peut schématiser avec une vision manichéenne mais celle à laquelle je fais allusion est beaucoup plus complexe que cela...
Les Hommes bons sont de moins en moins nombreux, il faut bien le reconnaître ...
Je ne crois pas que tous soient foncièrement mauvais ...
Je ne veux pas me résoudre à penser cela ...

Merci d'avoir cité tes lectures ... Elles m'encouragent à aller vers ce type d'écrits !!! Je crois qu'une fois que l'on s'est décidé "à voir", aucun retour en arrière n'est possible, c'est courageux mais on se sent terriblement isolé... Les autres sont englués dans une "euphorie" perpétuelle.

Je ne vois pas en quoi le fait d'être gouverné par ses passions est mauvais ?
J'ai toujours agis avec mon cœur plutôt qu'avec ma tête ... Force est de constater que je ne me suis pas enrichie (je te l'accorde) mais je n'ai "oppressé" personne !
_________________
"L'homme a besoin de ce qu'il y a de pire en lui pour parvenir à ce qu'il a de meilleur"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2408


Posté: Dim 30 Sep 2012 15:12
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« Orchidoclaste » a écrit:
Je ne vois pas en quoi le fait d'être gouverné par ses passions est mauvais ?
J'ai toujours agis avec mon cœur plutôt qu'avec ma tête ... Force est de constater que je ne me suis pas enrichie (je te l'accorde) mais je n'ai "oppressé" personne !

C'est tout un débat philosophique, avec du prêt à penser genre "rien de grand ne se fait sans passion", je veux bien vous accorder que les passions peuvent être positives.
Mais si vos passions étaient l'ambition et la richesse, je doute que vous puissiez aujourd'hui vous prévaloir de n'avoir opprimé personne. Wink
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
Orchidoclaste



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 344
Localisation: Par monts et par vaux
Âge: 39 Gémeau


Posté: Dim 30 Sep 2012 15:29
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Citation:

C'est tout un débat philosophique, avec du prêt à penser genre "rien de grand ne se fait sans passion", je veux bien vous accorder que les passions peuvent être positives.
Mais si vos passions étaient l'ambition et la richesse, je doute que vous puissiez aujourd'hui vous prévaloir de n'avoir opprimé personne. Wink


Effectivement, le débat est trop vaste pour tenir sur quelques lignes et les passions que tu décris ne peuvent être que néfastes ... On est d'accord! Wink
_________________
"L'homme a besoin de ce qu'il y a de pire en lui pour parvenir à ce qu'il a de meilleur"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Laudateur



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 1599
Localisation: Quimper
Âge: 44 Taureau


Posté: Mar 02 Oct 2012 20:47
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Le capitalisme n'est pas responsable, du moins je ne le pense pas, Orchidoclaste. En vérité, en regardant notre histoire récente, on se rend compte que le marxisme (ou le communisme, appelons-le comme on veut, même s'il y a des nuances à ne pas rater) n'est qu'un capitalisme d'Etat. La tension n'est donc pas entre capitalisme et communisme (ou autre chose, d'ailleurs). Ces systèmes économiques me semblent justement être au service de la Technique, et quel que soit le système que nous imaginerons, il y a de fortes chances pour qu'on le mette au service de la Technique.

La Technique, c'est quoi? C'est - d'après ceux qui ont pensé cette notion - l'ensemble des techniques de l'homme érigées en système (clos). Autant les techniques sont utiles et aident l'activité de l'homme, autant le système technicien enferme l'homme et le pousse à chercher systématiquement ce qui est le plus efficace à chaque instant. Ainsi, si je peux faire le même travail en deux fois moins de temps, je vais chercher à produire deux fois plus. C'est l'orientation du système technicien. Ou je vais renouveler sans cesse mes machines alors même qu'elles n'apportent aucune innovation majeure ou bien qu'elles n'étaient pas usées. Mais il faut le dernier gadget, la dernière option, sans quoi ma machine (quelle que soit ma machine!) est obsolète. Ca, c'est la Technique. Et la Technique a une certaine autonomie qui nous conditionne.

Alors où est notre liberté? Notre responsabilité est bien de nous laisser dominer à ce point par la Technique. La refuser? C'est une manière de s'en affranchir. Une manière intelligente, je le crois, mais pas la seule manière. Ce qu'il nous faut, c'est maîtriser la Technique. Apprendre à ne pas dépendre d'elle, mais à l'utiliser comme un outil, rien de plus. Ou pour reprendre les mots d'un auteur que j'affectionne : "ce n'est pas la Technique qui pose problème, c'est le sacré transféré à la Technique".

Ca veut dire quoi? Eh bien il suffit de parler d'arrêter le nucléaire pour qu'on entende "moi je veux pas retourner à la bougie". Ou qu'on dise "j'ai pas de portable" pour qu'on entende "tu fais comment pour vivre?" ou qu'on dise "j'ai pas de TV" pour qu'on entende "ah oué, toi t'es coupé du monde". Ici, dans ces exemples quasi caricaturaux, il y a sacralisation de la technique : on ne peut pas vivre sans elle, à moins d'aimer vivre dans les cavernes. Et c'est la le problème. Il nous faudrait apprendre à vivre avec moins de technique une vie plus riche en relations et en expériences naturelles. Poser la question de la Technique, c'est déjà relativiser sa nécessité. Et nous sommes bien peu nombreux à en parler (alors de là à vivre sans elle... ou avec moins d'elle!)


Les communautés... LA solution? certainement pas. Mais c'est "ma" solution ou en tout cas ma réponse à la société technicienne, celle que j'envisage de vivre. Quand? Où? Comment? j'en sais fichtre rien. C'est ce vers quoi je tends, et notre famille essaye de s'organiser pour atteindre cet objectif. C'est une solution qui ne PEUT PAS convenir à tout le monde.

Je suis en contact avec plusieurs groupes qui vivent en communauté : des communautés libres (pas d'organisation particulière, fonctionnement de type anarchiste), des communautés organisées (type Lanza del Vasto)... Ces vies communautaires différentes me renseignent sur la manière dont on peut vivre comme ça et m'aident à construire le projet. Trouver des personnes avec qui vivre ce projet est compliqué, et c'est un des noeuds du truc. Bref, c'est une aventure humaine qui me tente, justement parce que c'est compliqué - mais aussi parce qu'il me semble que c'est la voie dans laquelle j'aurai enfin l'impression de vivre quelque chose qui "colle à ma peau".

Oui, je cherche les ennuis ;D
_________________
Laudateur

"Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument."
(Lord Acton.)


Dernière édition par Laudateur le Sam 06 Oct 2012 6:32; édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Orchidoclaste



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 344
Localisation: Par monts et par vaux
Âge: 39 Gémeau


Posté: Mar 02 Oct 2012 22:45
MessageSujet du message:
Répondre en citant

ça c'est de la réponse! Merci !

Je suis entièrement d'accord avec toi, sur tout Laughing

mais ce n'est pas facile de sortir du système...

Bon courage pour tes projets Wink
_________________
"L'homme a besoin de ce qu'il y a de pire en lui pour parvenir à ce qu'il a de meilleur"
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
amiread1



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Mar 2007
Messages: 812
Localisation: Chateaudun


Posté: Sam 20 Oct 2012 1:55
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Mais alors, "mais c'est bien sûr" ! t'es un décroissant Laudateur Very Happy .
Je suis dans ta "mouvance" Laudateur ,dans le sens où je réfute aussi cette société d'ultra consommation. Ton discours sur la technique sent bon, d'ailleurs, la pensée de notre ami Ellul. Ceci dit je ne crois plus aux lendemains qui chantent. Est-ce l'effet de l'âge ? en tous cas , et pour résumer grossièrement, je ferai mienne cette phrase de William Boyd qui résume assez bien "ma" philosophie (quel cuistre je fais Smile !

"D'ou sortons nous cette drôle d'idée que l'ordre, la causalité, le bon sens et la continuité devraient nécéssairement prévaloir dans le monde dans lequel nous, humains, vivons et respirons ?
Nous ne pouvons rien déterminer. Nous ne fonctionnons que sur des termes de probalité optimiste. "

W. Boyd. Les nouvelles confessions.
_________________
"Lorsque Dieu créa le temps il en créa suffisamment". Proverbe irlandais.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Essai/Document/Pratique
Informations
Page 1 sur 2 Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre