Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[Le soleil des Scorta | Laurent Gaudé]
Auteur    Message
bertrand-môgendre



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 10 Mar 2007
Messages: 88
Localisation: ici et là
Âge: 64 Gémeau


Posté: Mer 11 Avr 2007 21:32
MessageSujet du message: [Le soleil des Scorta | Laurent Gaudé]
Répondre en citant

Lorsque Pierre Jourde revisite son pays natal (« pays perdu »), sec, aride, lozérien, aux habitations rustres pauvrement meublées par des paysans crasseux, c'est uniquement pour y décrire quelques images dévalorisantes d'habitants peu évolués, dont l'autarcie victimise l'aliénation à d'ancestrales coutumes « légumières ».
Laurent Gaudé, auteur de ce roman, épousant son origine italienne, nous invite chez lui, dans ce pays sud Italien, au sein de sa belle-famille. En toile de fond, se trame l'hospitalité rugueuse des villageois, burinée par les accents silencieux des familles de pêcheurs et de cultivateurs. Les regards inquisiteurs déposés sur le visiteur, l'aguerrissent d'emblée à la morsure des éclats de soleil, aveuglant l'imprudent aux heures chaudes de l'été.

Lorsque Garcia Marquez avec « cent ans de solitude », traverse les générations d'une famille aventurière, conquérant pouvoir et destinée, à force d'intrigue et de pression violente, Laurent Gaudé lui, installe ses personnages sur une chaise, à l'ombre d'un olivier, pour écouter tranquillement la confession d'un Scorta sur le point de partir.
Laurent Gaudé satisfait les désirs de gloire des protagonistes en les réunissant au complet lors d'un banquet mémorable, sur un malheureux ponton en bois « trabucco ».

Si Giono cultive le cinabre ou distille le pastel, Laurent Gaudé crépit de sueur les pierres des murs des petites maisons serrées, offertes aux vent de l'Adriatique.
A l'huile d'olive, mélangée aux pierres des collines sèches, la vie fluide des Scorta trace un sillon invisible, comme sang de rocaille sur les pavés de ce village de pêcheurs (les habitants des Pouilles sont ils des pouilleux, au point d'imaginer qu'une union non approuvée par l'ensemble du village, soit un viol de la loi ?)

Ce soleil brûlant dégusté, par les Scorta est une aventure humaine, si quelconque, dans sa banalité qu'elle en devient poignante. A l'aeil qui scrute l'horizon en quête de vie meilleure, l'écrasante chaleur dilue la volonté du rêveur, et si le mirage des jours nouveaux s'estompe peu à peu, c'est pour mieux apprécier la présence des proches (vivants ou non) qui le retient sans trop savoir pourquoi.
« il faut juste faire de son mieux, puis passer le relais et laisser la place »
La vie du clan Scorta, nous accapare tant par ses non-rebondissement, par sa non-aventure pittoresque, qu'on en oublierai presque qu'il existe une autre vie dans le village de Montepuccio.

Le roman est construit autour d'une somme de petits riens qui soude la famille dans l'existence laborieuse des petites débrouilles en évitant toutefois de se compromettre dans la facile dérive du vieux respect puant de l'homme pour l'or.
Chaque membre du clan n'est rien ; il existe uniquement parce que « le nom des Scorta passe à travers lui ».

Parce que l'insignifiance des êtres, peut se conjuguer avec la magnificence de la terre, la raison garde en mémoire, les bienfaits de ce monde (bertrand-môgendre)

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre