Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums   InscriptionInscription 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[La Princesse de Clèves | Madame de La Fayette]
Auteur    Message
andras




Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 20 Sep 2005
Messages: 1705
Localisation: Ste Foy les Lyon (69) -- France
Âge: 60 Verseau


Posté: Ven 30 Juin 2017 19:26
MessageSujet du message: [La Princesse de Clèves | Madame de La Fayette]
Répondre en citant

Plongée sentimentale, exotique et littéraire dans la cour du roi Henri II, à la fin de son règne : la princesse de Clèves ("beauté parfaite", mariée de fraiche date) et le duc de Nemours (fringuant célibataire) parviendront-ils à s'avouer leur amour ? Le suspens est savamment entretenu par l'auteur qui sait manier les subjonctifs à la perfection. A part cette intrigue et quelques éléments de décor (comme le tournoi où Henri II perdra la vie), ça sonne un peu creux et tout cela tire un peu en longueur. Mais bon, c'est "La princesse de Clèves" quand même ...

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2114


Posté: Sam 01 Juil 2017 9:43
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Je suis tombée cette semaine sur un extrait du livre, d'une misandrie extraordinaire, propre à révolter tous les Lycéens de notre temps. Je ne me souvenais plus que l'héroïne eût assaisonné de la sorte son amant.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
andras




Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 20 Sep 2005
Messages: 1705
Localisation: Ste Foy les Lyon (69) -- France
Âge: 60 Verseau


Posté: Sam 01 Juil 2017 16:26
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Je n'ai pas perçu cette misandrie, Swann. Peux-tu coller ici quelques passages si tu les as au format électronique ?
J'ai seulement trouvé que ces deux tourtereaux étaient tellement empêtrés dans les conventions et englués dans leurs scrupules que ça en devenait risible à force. Et ce pauvre M. de Clèves qui trépasse de jalousie ! Pathétique ...
_________________
La critique est Thésée mais l'art est Hippolyte.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2114


Posté: Sam 01 Juil 2017 18:14
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« andras » a écrit:
Je n'ai pas perçu cette misandrie, Swann. Peux-tu coller ici quelques passages si tu les as au format électronique ?

Je sais que vous êtes libre, que je le suis, et que les choses sont d’une sorte que le public n’aurait peut-être pas sujet de vous blâmer, ni moi non plus, quand nous nous engagerions ensemble pour jamais ; mais les hommes conservent-ils de la passion dans ces engagements éternels ? Dois-je espérer un miracle en ma faveur ? et puis-je me mettre en état de voir certainement finir cette passion dont je ferais toute ma félicité ? M. de Clèves était peut-être l’unique homme du monde capable de conserver de l’amour dans le mariage. Ma destinée n’a pas voulu que j’aie pu profiter de ce bonheur ; peut-être aussi que sa passion n’avait subsisté que parce qu’il n’en aurait pas trouvé en moi ; mais je n’aurais pas le même moyen de conserver la vôtre : je crois même que les obstacles ont fait votre constance ; vous en avez assez trouvé pour vous animer à vaincre ; et mes actions involontaires, ou les choses que le hasard vous a apprises, vous ont donné assez d’espérance pour ne vous pas rebuter.

Citation:
J'ai seulement trouvé que ces deux tourtereaux étaient tellement empêtrés dans les conventions et englués dans leurs scrupules que ça en devenait risible à force. Et ce pauvre M. de Clèves qui trépasse de jalousie ! Pathétique ...

A 17 ans, je pensais que cette jalousie mortifère n'avait même pas eu la vertu de combler sa femme et que cette dernière avait décidément l'art de chercher des poils sur les oeufs. Trente ans après, j'ai heureusement une vision plus nuancée et informée de ce qui a mû la jeune veuve qui a préféré le couvent au beau gosse de la Cour de France, mais il n'empêche que c'est, entre autres, par misandrie.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
andras




Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 20 Sep 2005
Messages: 1705
Localisation: Ste Foy les Lyon (69) -- France
Âge: 60 Verseau


Posté: Mar 04 Juil 2017 10:42
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Swann, il est vrai que le passage que tu cites dénote une vision plutôt sombre de l'amour conjugal mais sur ce sujet, je ne suis pas certain que Mme de la Fayette accable beaucoup plus les hommes que les femmes. Dans ce roman, c'est tout de même Mme de Clèves qui s'enflamme pour un autre homme, à peine son mariage célébré ! Et M. de Clèves qui reste lui éperdument amoureux de sa femme. Quant à M. de Nemours, s'il cherche à s'attirer les faveurs de l'objet de son désir, il y emploie des moyens qui restent honorables ...
Au final, je ne trouve pas que les hommes soient particulièrement malmenés dans ce roman. J'ai presqu'envie de dire : "au contraire...". Wink
_________________
La critique est Thésée mais l'art est Hippolyte.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2114


Posté: Mar 04 Juil 2017 13:24
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« andras » a écrit:
Swann, il est vrai que le passage que tu cites dénote une vision plutôt sombre de l'amour conjugal mais sur ce sujet, je ne suis pas certain que Mme de la Fayette accable beaucoup plus les hommes que les femmes. Dans ce roman, c'est tout de même Mme de Clèves qui s'enflamme pour un autre homme, à peine son mariage célébré ! Et M. de Clèves qui reste lui éperdument amoureux de sa femme. Quant à M. de Nemours, s'il cherche à s'attirer les faveurs de l'objet de son désir, il y emploie des moyens qui restent honorables ...
Au final, je ne trouve pas que les hommes soient particulièrement malmenés dans ce roman. J'ai presqu'envie de dire : "au contraire...". Wink

Tu as raison d'opposer le récit et le dialogue. L'un peut contredire l'autre, et j'aurais tort de voir dans la thèse de Mme de Clèves celle de Mme de La Fayette.
Ceci dit, tu me diras que je pinaille, mais Mme de clèves "ne s'enflamme" pas "pour un autre homme" : elle ne s'était déjà pas enflammée pour son mari. Son coeur était d'une virginité absolue... Elle n'a été coupable que de manque d'imagination et de conformiste en croyant que l'amour, c'était trouver qu'un homme était "bien" (que d'amours en perspectives !).
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
andras




Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 20 Sep 2005
Messages: 1705
Localisation: Ste Foy les Lyon (69) -- France
Âge: 60 Verseau


Posté: Mar 04 Juil 2017 14:38
MessageSujet du message:
Répondre en citant

« Swann » a écrit:
Ceci dit, tu me diras que je pinaille, mais Mme de clèves "ne s'enflamme" pas "pour un autre homme" : elle ne s'était déjà pas enflammée pour son mari. Son coeur était d'une virginité absolue...

Hum... faut-il accepter cette thèse pour argent comptant ? Ok ... soyons bon prince ...
« Swann » a écrit:
Elle n'a été coupable que de manque d'imagination et de conformiste en croyant que l'amour, c'était trouver qu'un homme était "bien"

On pourrait ajouter : naïveté, maladresse, ingénuité, bovarisme (ok, anachronisme !) ... cette Mme de Clèves est une vraie calamité ! Mme de La Fayette ne l'a pas loupée et on pourrait tout aussi bien l’accuser de misogynie ! Wink
« Swann » a écrit:
(que d'amours en perspectives !).

Exclamation Very Happy
_________________
La critique est Thésée mais l'art est Hippolyte.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre