Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums   InscriptionInscription 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[Pristina | Toine Heijmans]
Auteur    Message
apo



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 23 Aoû 2007
Messages: 1281
Localisation: Ile-de-France
Âge: 45 Poissons


Posté: Sam 10 Déc 2016 7:22
MessageSujet du message: [Pristina | Toine Heijmans]
Répondre en citant

J'aime les regards littéraires sur les troubles de la société contemporaine. Parfois, ils sont justes et précis. J'aime la littérature de la migration. C'est pourquoi j'ai un souvenir enchanté de Eldorado de Laurent Gaudé et de Douce France de Karine Tuil.
Dans ce roman, Anton ou Albert Drilling, ou Berend Inger, est un fonctionnaire néerlandais de haut rang et au profil atypique, chargé de la Taskforce Rapatriement, c'est-à-dire responsable de l'expulsion discrète et négociée de migrants indésirables dont les procédures policières habituelles pourraient porter atteinte à l'image médiatique de son ministre de tutelle. Sa dernière mission concerne Irin Past, ou Cira Dosta, ressortissante égyptienne, ou serbo-kosovare, qui depuis son enfance vit dans des camps de réfugiés hollandais, jusqu'à ce qu'elle ne s'enracine dans une île isolée du nord du pays, dans la commune la plus petite à une près, et jalouse de son insularité et de l'autonomie conséquente qu'elle s'arroge.
L'homme a beaucoup d'expérience, depuis qu'il travaillait dans les camps, il « comprend » les étrangers et déjoue habilement leurs mensonges identitaires, il voyage beaucoup dans des zones de conflit et dispose de sommes considérables et de faux papiers, il a mis au point une méthodologie, dans son approche des autorités locales et étrangères, et surtout avec les clandestins, qui lui assure un taux de réussite de cent pour cent. Il comprend, et met en place des arrangements gagnant-gagnant pour toutes les parties ; en plus, il est certain de l'opportunité et de la rectitude de son action, il est si « gentil ». Jusqu'à ce qu'il ne rencontre la jeune femme. Qui, privée de racines, de famille, de passé et de nom, s'est conquis, avec force de volonté et mérite, une identité îlienne et les plus fortes attaches.
Le plus intéressant, dans la construction impeccable de ce récit, qui relève autant de l'enquête individuelle – dans le style du roman d'espionnage – que de l'enquête d'Histoire récente – guerre du Kosovo et révolution égyptienne de 2011 – c'est le parallèle et les permutations de parcours entre lui et elle. Il est bloqué à la douane avec un faux passeport, elle est sur le point de devenir néerlandaise, il ignore tout, elle sait tout, il croit pouvoir offrir, elle peut refuser, il revendique une nationalité excluante contre sa connaissance à elle de l'hymne national et de la famille royale, mais il se retrouve gazé près de la Place Tahrir, drapeau égyptien en main, il croit que quatorze mille euros c'est le prix d'un destin brisé, alors que c'est le coût d'une bombe à fragmentation... Sans oublier la justesse, la subtilité et l'imbrication des personnages secondaires : les trois Îliens et Don, naturellement.

PS : j'ai beaucoup de mal à émettre des critiques sur les traductions, mais j'ai été heurté par le choix d'« illégale » à la place de « clandestine » et par « aussi longtemps que » pour dire « tant que ».

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre