Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Jeunesse    
[La Hulotte. 100, L’oiseau des glaces : [deuxième partie...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1525
Localisation: Nîmes
Âge: 59 Lion


Posté: Mer 27 Nov 2013 16:07
MessageSujet du message: [La Hulotte. 100, L’oiseau des glaces : [deuxième partie...]
Répondre en citant

[La Hulotte. 100, L’oiseau des glaces : [deuxième partie] ; Le plus petit mammifère du monde | Pierre Déom]

100e numéro d’une encyclopédie buissonnière débutée maladroitement il y a maintenant 41 ans à l’école de Rubécourt dans les Ardennes et continuée d’une main forte par le maître Pierre Déom, La Hulotte des Ardennes est devenue un journal de référence sur la nature. Si le titre a raccourci en devenant La Hulotte, les tirages se sont allongés pour atteindre aujourd’hui 175 000 exemplaires vendus sur abonnement. La Hulotte a franchi d’un vol silencieux les frontières de l’hexagone. Imprimée en noir et blanc, dessinée soigneusement et précisément à la plume, La Hulotte est hors des modes, des sujets accrocheurs. Elle pourrait rester confidentielle mais le ton léger teinté d’humour est très séduisant ; il n’exclut jamais la valeur de l’information scientifique rapportée et condensée, toujours étonnante et prouvant à l’envi le génie de la nature sans cesse capable de créer et de s’adapter aux contraintes du milieu.
Le n° 100 continue de raconter la vie du Martin-pêcheur débutée dans l’opus précédent. Epié par une pie, véritable commère notant les faits et gestes du couple, elle est aidée par sa sœur nommée Lazulie qui lui envoie des « tuitt » à lire [« twitter » signifie « gazouiller »]. A partir de ses observations couchées dans un carnet et divulguées par la Hulotte, le lecteur s’émerveille des capacités des oiseaux aptes à produire couvée sur couvée, le record étant détenu par un duo de Martins-pêcheurs des bords de la Meuse avec à son actif en une saison quatre nichées de sept oisillons soit vingt-huit jeunes ayant pris leur envol du terrier. Pendant que le mâle nourrit les oisillons, la mère prépare une nouvelle nichée dans un autre terrier. Dès que les jeunes sont capables de voler, le mâle les invective afin qu’ils s’éloignent de son territoire de chasse réservé aux nouveaux venus maintenant éclos : « 50 % des frères et sœurs vont mourir dans les quinze jours qui suivent la sortie du nid, souvent même avant d’avoir pêché leur premier poisson » car ils finissent par se noyer à force de plonger maladroitement, à répétition, leur plumage perdant peu à peu son imperméabilité. Les béjaunes survivants sont refoulés par les adultes et ils peuvent se retrouver à 200 kilomètres de leur lieu de naissance. Le manège reprend pour le mâle pêchant sa soixantaine de poissons par jour afin de sustenter une nichée vorace alors que la femelle s’éclipse à nouveau. Les naissances à répétition devront compenser les lourdes pertes hivernales infligées aux Martins-pêcheurs restés à demeure. 90 % des oiseaux peuvent mourir si une vague de froid s’installe et gèle les cours d’eau ; les oiseaux déjà affaiblis ne peuvent plus s’alimenter.
Les vingt dernières pages sont consacrées à la musaraigne étrusque, le plus petit mammifère au monde, avec 1,8 gramme et à peine la taille d’un pouce humain. Invisible, « Elle est tellement légère qu’elle passe sur les pièges sans les déclencher », la musaraigne, de mœurs nocturnes, vivace, évoluant dans les pierriers, est quasi inconnue. Elle a traversé les siècles sans ne jamais être repérée. Sa présence est attestée par les pelotes de réjection des chouettes effraies qui permettent de dresser une cartographie de l’espèce cantonnée dans le sud du pays ainsi qu’en Corse. Ses déperditions de chaleur l’obligent à manger toutes les deux heures soit une fois et demie son poids d’insectes : « Imaginez un homme de 70 kilos qui enfournerait plus de 100 kilos de nourriture toutes les vingt-quatre heures ». Son hyperactivité et sa vélocité la contraignent à respirer 15 fois par seconde et son cœur à battre jusqu’à 1500 pulsations par minute. Dotée d’un flair hors pair et de vibrisses [moustaches] ultra-sensibles et hyper-mobiles : « vingt allers-retours à la seconde », la musaraigne chasse en pleine nuit avec une précision absolue. En deux dixièmes de seconde, « quasiment la vitesse d’une arme à feu », elle a perforé le dos de l’insecte, « là où se trouvent les centres nerveux ». Au menu, « grillons, criquets,… blattes, scarabées, sauterelles, araignées, papillons, mille-pattes, perce-oreilles et larves de tout acabit ». Face à une mante religieuse, la musaraigne peut y laisser sa vie car l’« ecclésiastique n’est pas du genre à plaisanter ». Crache-sang et punaise arlequin ont trouvé la parade, l’un avec une carapace blindée, l’autre avec un goût répulsif, voire toxique. La reproduction de la musaraigne étrusque est elle aussi remarquable ne serait-ce que par la taille du bébé « à peine plus gros qu’un bonbon tic-tac » avec un « poids incroyable de deux dixièmes de grammes ».
La Hulotte n’est jamais aussi captivante que lorsqu’elle raconte la vie des petites bêtes allaitantes. Pierre Déom excelle à rendre proches et touchants les micromammifères [voir : La Hulotte n° 59, Le muscardin]. Il sait jouer avec les contrastes et mettre en rapport l’animal avec l’homme. Le lecteur averti peut seulement regretter l’absence des dessins pleine page autrefois abondants avec des représentations paysagères époustouflantes de finesse, de précision, de beauté et de poésie mais il ne faut pas bouder son plaisir. La lecture toujours enthousiasmante, enrichissante, amusante amène à un meilleur ancrage sur cette bonne vieille Terre, histoire de ne pas perdre la boule à force de poser le nez sur des écrans et de perdre son esprit dans la Toile.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Jeunesse
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre