Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Essai/Document/Pratique    
[Au-delà du lesbien et du mâle | Stéphane Lavignotte]
Auteur    Message
Laudateur



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 1599
Localisation: Quimper
Âge: 42 Taureau


Posté: Ven 22 Fév 2013 19:59
MessageSujet du message: [Au-delà du lesbien et du mâle | Stéphane Lavignotte]
Répondre en citant

Stéphane Lavignotte nous présente les travaux d'Elizabeth Stuart concernant la théologie Queer. Il s'agit de développer une théologie qui intègre parfaitement cette parole de l'apôtre Paul : "En Jésus-Christ, il n'y a plus ni juif, ni grec, ni homme, ni femme..." Si en effet l'identité est secondaire dès lors que l'on est croyant en Jésus-Christ, peut-on encore être à cheval sur des genres, sur des normalisations sexuées?

Il développe de manière intéressante la pensée d'Elizabeth Stuart et réfléchit sur ce que pourrait être, en France, un mouvement chrétien vraiment inclusif.

Stéphane est pasteur de "la Maison Verte" à Paris, église inclusive du 18è arr.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2296


Posté: Dim 24 Fév 2013 14:21
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Evidemment, tout ce qui va dans le sens d'une intégration n'est pas pour me déplaire.
Mais force est de constater que dans la Bible, et notamment dans les évangiles, les limites sont floues. A cet homme qui tentait de piéger le Christ justement sur un floutage terrestre/céleste (de qui cette veuve multiple sur terre sera-t-elle l'épouse aux cieux ?), ce dernier répondait sévèrement qu'il ne fallait pas tout mélanger...
Bref, faut-il ou ne faut-il pas anticiper qui nous serons dans les cieux (ni juif, ni grec, ni homme, ni femme) ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
 
Auteur    Message
Laudateur



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 29 Fév 2008
Messages: 1599
Localisation: Quimper
Âge: 42 Taureau


Posté: Sam 02 Mar 2013 8:47
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Question tellement compliquée aux réponses tellement variées! Tu as raison de la poser si clairement.

D'un côté : le Royaume est en vous (et tout nous pousse à l'incarner, à ressembler à Celui qui manifestait pleinement ce royaume...), et de l'autre côté : le royaume est à venir (il y a un temps pour tout, et ce n'est pas le temps de la pleine réalisation des choses).

Il semblerait que ceux qui attendent font la même erreur que ceux qui n'attendent pas. Alors, que faire? Où se trouve la solution?

Pour moi (mais c'est très très personnel : je ne vise pas à "forcer" quiconque à appliquer ce que je tente d'appliquer moi-même, ni à convaincre qui que ce soit que "j'ai trouvé la voie"), cette tension entre le "déjà" et le "pas encore" est salutaire. Cette tension me dit que je ne peux m'appuyer sur aucun principe stable et immuable. Tout dépend toujours de la situation dans laquelle je me trouve.

Ainsi : Situation + Je = Action particulière. (j'ai fait des progrès en maths ces derniers temps)

Et l'élément premier de l'équation - que je le veuille ou non - c'est le JE. Parce que le JE, ce n'est pas moi en tant qu'individu, mais moi en tant que personne (c'est-à-dire en relation avec d'autres personnes, dont Dieu - pour simplifier - fait partie). Ainsi, mes choix et mes actions vont dépendre de la relation personnelle que j'entretiens avec Dieu.

Je connais des tas de gens qui étudient et établissent par là des principes. J'ai souvent observé que ces gens vivaient selon des principes, et non plus selon une relation vivante avec celui qui libère. Pour moi c'est l'inverse : il n'existe pas de principe qui ne soit bouleversé par Dieu lui-même. Car celui-ci ne veut pas que nous vivions par des principes, mais par Son Esprit.

C'était une brèche d'intimité spirituelle dans ce forum qui n'est pas fait pour ça Wink

Alors, anticiper ce que nous serons dans les cieux? Pour la théologie Queer, oui, c'est évident, il faut anticiper. Pour les théologiens classiques, il y a presque négation de l'indifférenciation à venir. Quoi qu'il en soit, que dit l'apôtre Paul dans ce verset? "En Christ, il n'y a plus ni..." Si c'était un évènement à venir, il aurait peut-être utilisé le futur. A moins qu'il ne s'agisse d'une formule rhétorique... Very Happy
_________________
Laudateur

"Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument."
(Lord Acton.)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
 
Auteur    Message
Swann




Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 19 Juin 2006
Messages: 2296


Posté: Sam 02 Mar 2013 18:35
MessageSujet du message:
Répondre en citant

Merci de cette réponse développée, si intéressante. Et ton implication personnelle (amenée en tant que telle) lui donne encore de la valeur. Very Happy
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Essai/Document/Pratique
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre