Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

8 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 8 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (8 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre :

Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1829
Localisation: Nîmes

Posté: Ven 16 Sep 2022 11:36
MessageSujet du message:
Commentaires : 0 >>

Hooka-Hey !
Chassez la femme ! Elle s’enfuit au galop à dos de mule en territoire indien. Mindy Maguire, prostituée dans la maison close du bled de Dryheave, en Arizona a tué Bernhardt le puant avant de prendre la poudre d’escampette avec les quelques grammes d’or du client rétamé. Le shérif Lawrence promet gnôle et prostituées aux bons citoyens qui se joindront à la battue. En joignant l’utile à l’agréable, l’homme de loi cherche à assouvir une vengeance personnelle. Avec les brutes avinées et stupides à ses trousses, Mindy a peu de chance d’obtenir un procès équitable. Elle va être jetée aux chiens, seule et misérable. Sommé par sa femme Bathsheba d’intervenir, le marshal River Bass part sur les traces de Mindy Maguire mais des pièges multiples et mortels vont surgir en chemin.
Deux volumes de Marshal Bass ont paru en 2022 avec un plaisir de lecture inépuisable. Outre sa dédicace bouleversante, le scénariste Darko Macan a conçu une histoire imprévisible, entre épopée picaresque et tragédie antique. Le titre de l’album est lui-même à chausse-trappe, faisant songer à une ballade irlandaise qu’aurait pu interpréter Woody Guthrie ou Joan Baez. Le scénariste va lui donner une toute autre signification que son interprétation littérale. Tous les personnages ont une présence étonnante, répugnante ou attachante. La palme de l’abjection revient au shérif Lawrence mais par un basculement inattendu de l’histoire, lui et ses sbires feront les frais de leur frivolité. L’entrée en jeu de Cameron Defoe rappelle à River Bass ses anciens démêlés avec les frères Defoe, Alexander et Lionel. Bass doit-il craindre la vengeance de Cameron Defoe, sudiste élégant et policé ? Mindy Maguire tient évidemment le haut du pavé. Déterminée, éprise de liberté, volontiers cœur d’artichaut et aguerrie sexuellement, elle attire et concentre tous les regards et tous les feux. Quant à Enapay, redoutable guerrier devenu soiffard, mendiant son alcool frelaté, il demeure toujours belliqueux et galvanisé par la grande victoire de Little Big Horn. Ses flèches précises, expéditives, punitives sont à craindre pour tout Blanc chevauchant en terres indiennes. Darko Macan construit une saga étonnante où les grands espaces de l’Ouest américain diluent les ardeurs et les volontés à construire un monde équilibré et juste. La pauvreté et la maltraitance règnent en despotes obscurs. Avec élégance et humour, le scénariste montre l’indigence des hommes, sur les recommandations du marshal Bass, désireux d’aller quelques jours en prison afin de bénéficier du gîte et du couvert gratuitement. Igor Kordey est un dessinateur remarquable qui sait mêler un trait parfois hâtif à un réalisme âpre avec un travail poussé sur les matières. Les couleurs rouges et bleues assombrissent à dessein une histoire crépusculaire. Habitué à la série, le lecteur cherche la double-page enchanteresse. Elle est à la fin de l’album et elle est splendide, véritable bouffée d’air vivifiant. Tous les albums de la série sont exceptionnels. Ils s’épaulent, se répondent et bâtissent une œuvre riche et originale.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1829
Localisation: Nîmes

Posté: Ven 21 Jan 2022 17:39
MessageSujet du message:
Commentaires : 0 >>

Plongée en apnée.
Marshal Bass a remisé ses colts et endossé la toque pour recevoir des convives en plein air à l’occasion du baptême de Joe, son petit dernier. Famille et invités composerait un tableau bucolique et idyllique si les tensions sous-jacentes et les non-dits n’alourdissaient les zones d’ombre. Alors que Bass s’affaire aux grillades et s’escrime au porcelet rôti, Moïse Washington est sollicité par le révérend Dollar pour raconter sa guerre de Sécession. Puis vient le tour de River Bass d’être questionné sur l’origine de son prénom. Dans ses yeux vont défiler les souvenirs depuis son adolescence quand il était encore l’esclave de Bryce Bass, petit maître sudiste roublard et raciste, opportuniste et violent, jouisseur et meurtrier. Malgré lui, River Bass va faire ses armes, bâtir son identité et s’affranchir.
Alors que le scénariste pourrait laisser croire à une panne d’inspiration en éclairant le passé de River Bass, l’histoire est particulièrement bien menée et composée avec l’évocation ahurissante de la guerre de Sécession, la montée en puissance de la violence et l’effroyable mise en scène du charnier sur le champ de bataille puis la flambée des souvenirs du Marshal Bass, son parcours halluciné dans un monde effroyable perdant tous ses repères. Le 7e tome de la série est d’une rare puissance et Darko Macan n’a pas dit son dernier mot, la dernière case de l’album ouvrant sur une nouvelle aventure à venir. Igor Kordey au dessin et Nikola Vitkovic à la couleur sont à nouveau au diapason pour réaliser un album charpenté et généreux, avec une matière dense et sombre, une profusion de détails évocateurs et comme un vin rond facile à boire, dispensateur d’une ivresse légère, les auteurs délivre une histoire qui libère tous ses arômes à la relecture.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Marshal Bass. 6, Los Lobos | Darko Macan ; Igor Kordey]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1829
Localisation: Nîmes

Posté: Jeu 22 Avr 2021 13:50
MessageSujet du message: [Marshal Bass. 6, Los Lobos | Darko Macan ; Igor Kordey]
Commentaires : 0 >>

Bathsheba mucho.
El Profesor, de la bande à Vega, les mains liées et sans bésicles, pérore mais peine à marcher dans le désert avec le fusil de Turtle, chasseur de primes, braqué sur lui. Tout pourrait aller son bonhomme de chemin jusqu’à la potence mais Joaquin Vega fait corps avec ses hommes et ne tient pas à s’amputer de l’un d’eux.
River Bass finit par retrouver la trace de sa femme Bathsheba et de tous ses enfants, réfugiés à l’hacienda de Don Vega. Joaquin et sa bande convergent aussi vers la demeure de Don Vega afin d’y faire main-basse et orgie. Par la folie, la détresse et la lâcheté des hommes, l’hacienda va être le point de rencontre déflagrant du marshal Bass, de sa famille, du nouveau mari de Bathsheba dont elle est enceinte, de Joaquin Vega venu réclamer sa part d’héritage et de sa bande désœuvrée mais rien ne se passe normalement. Tout dérape à chaque instant et les scènes surprennent malgré les poncifs du genre subvertis à l’occasion. L’humour est bien distillé comme un alcool d’agaves. La famille Bass tient la dragée haute à la violence aveugle des hommes. Une nouvelle fois, le scénariste Darko Macan se renouvelle et construit une série intrigante et attachante. Igor Kordey accompagné de Nikola Vitkovic à la couleur dessine généreusement la saga du marshal noir avec un luxe de détail et une double-page époustouflante. La peinture en couverture est une totale réussite. La prolixité du dessinateur croate est assez bluffante. Avec un tel trio d’auteurs aux manettes, la série peut se poursuivre les yeux fermés, chaque nouvel album ne pouvant décevoir.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Marshal Bass. 5, L'ange de Lombard Street | Darko Maca...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1829
Localisation: Nîmes

Posté: Jeu 05 Déc 2019 12:09
MessageSujet du message: [Marshal Bass. 5, L'ange de Lombard Street | Darko Maca...]
Commentaires : 0 >>

Une banane pour deux bières.
Le marshal afro-américain River Bass a quitté sa famille depuis maintenant un an. Il est en discussion à bâtons rompus avec le colonel Helena, à Philadelphie, lors de l’exposition universelle de 1876. Alors qu’il déambule seul parmi les pavillons, River Bass découvre un papier glissé subrepticement dans sa poche. Illettré, Bass demande au premier bourgeois croisé de lui lire le nom inscrit sur le morceau de papier. Mal lui en prend, le gras notable ulcéré qu’un Noir ose s’approcher de lui appelle la police à la rescousse. Bousculé sans égard, Bass se retrouve au poste mais le colonel Helena, prévenu in extremis peut témoigner de la qualité de River Bass. Rétabli dans son rôle de marshal, il se propose d’aider le lieutenant Schutz afin de retrouver un assassin défiguré qui s’est glissé dans la foule des badauds. Rick Bass a son idée mais elle n’est pas sans risque.
5e album d’une série haut de gamme qui ne mollit pas du genou, se renouvelle et se complète, se relance et s’approfondit. L’histoire est intrigante et passionnante à souhait. On nage toujours dans les eaux troubles de la monstruosité où la gueule d’ange masque le pire démon. L’inverse est possible. Parfois le diable à la tête de l’emploi. River Bass se bat comme un beau diable pour lutter contre l’adversité dont le racisme n’est pas la moindre même si le scénariste le désamorce avec humour. Le dessin et les couleurs sont toujours excellents. Décidément, ce trio d’auteurs croates installe leur série dans la durée avec une constante dans la qualité particulièrement enthousiasmante.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Marshal Bass. 4, Yuma | Darko Macan ; Igor Kordey]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1829
Localisation: Nîmes

Posté: Mar 08 Jan 2019 15:39
MessageSujet du message: [Marshal Bass. 4, Yuma | Darko Macan ; Igor Kordey]
Commentaires : 0 >>

Un marshal pour Yuma.
River Bass, marshal afro-américain de son état, est envoyé incognito comme simple délinquant, sans aucun état d’âme de sa hiérarchie, au pénitencier de Yuma, en Arizona. Sa mission consistera à faire déchoir Thomas Powell, un politicard véreux incarcéré qui purge sa peine avec toutes les aises réservées à son rang de nanti. Bass ne dépareille pas dans la pétaudière de la prison surchauffée. Il doit survivre, trouver ses marques et improviser mais Powell a les pleins pouvoirs, bénéficiant du soutien complet du directeur, des matons corrompus et d’hommes de main dévoués.
Un 4e album paraît cinq mois après le précédent volume et la qualité ne s’émousse pas au passage. Tout semble débuter comme une parodie, une histoire à prendre au second degré mais bien vite la véracité du propos saute aux yeux. Tout est remarquable : les expressions, les cadrages, les lumières. Le graphisme et la mise en couleur s’épaulent admirablement. Comment ne pas être conquis par cette puissance de feu des auteurs croates qui savent si bien se jouer des canons du genre ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Marshal Bass. 3, Son nom est Personne | Darko Macan ; I...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1829
Localisation: Nîmes

Posté: Lun 27 Aoû 2018 15:12
MessageSujet du message: [Marshal Bass. 3, Son nom est Personne | Darko Macan ; I...]
Commentaires : 0 >>

Pour quelques mollards de plus.
Entre un jeune métis à la recherche de son identité et la fille ainée du Marshal Bass en quête d’amour, la fuite se joue sur la partition d’une fugue inachevée. La mère se lamente du départ brutal de sa fille et le père enfourche son cheval afin de retrouver des présupposés amants impossibles. Dans l’aventure, surgiront moult personnages truculents aux visages grimaçants, de l’énigmatique Doc Moon au vieil Indien et ses trois fils, caïmans des grands chemins jusqu’au fils du planteur Defoe, pathétique gandin sous toque.
Le 3e tome de Marshal Bass ne joue plus en catimini sur le registre parodique bien que le titre fasse référence à celui d’un western spaghetti. Paternité, identité, amour, le tout contrarié par les aléas de la vie et les comportements de l’existence mènent l’histoire en toile de fond. Âpre et sombre, le volume se lit d’une traite comme on avale un alcool fort. Les graphisme, découpage et cadrage d’Igor Kordey sont toujours remarquables. La double-page muette est un point fort visuel. La mise en couleur de Nikola Vitkovic rehausse l’ensemble, délivrant des ambiances expressives tout en nuance sans jamais nuire au dessin. Le trio croate réalise un nouvel opus tenu et réussi d’un bout à l’autre.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Marshal Bass. 2, Meurtres en famille | Darko Macan ; Ig...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1829
Localisation: Nîmes

Posté: Jeu 19 Oct 2017 17:44
MessageSujet du message: [Marshal Bass. 2, Meurtres en famille | Darko Macan ; Ig...]
Commentaires : 0 >>

L’auberge rouge.
Dans la mesa semi-désertique de l’Arizona, en l’an de disgrâce 1875, la ferme des Vanderkolk posée au milieu de nulle part pourrait constituer un havre de paix pour le cavalier assoiffé, éreinté et poussiéreux venant quémander l’hospitalité. Comme dit Pa’ Vanderkolk : « Qu’il vienne ! Tout le monde est le bienvenu dans cette maison. » Timothy Brown est ce voyageur distingué, chapeauté et ganté. La famille de fermiers ignore qu’elle accueille en son sein un tueur pervers recherché par la police. Brown ne sait pas qu’il vient de passer le seuil de la maisonnée et le Styx en même temps. En attendant la venue de Brown dans les parages, le marshal River Bass prend du bon temps à Dryheave, le patelin du coin jusqu’à ce qu’un chasseur de primes n’essaie de lui trouer la peau.
Après un premier tome gouleyant jusqu’à l’hallali, le second volume arrivant dans la foulée aurait pu baisser de régime. Il n’en est rien. Tout est incroyablement fort, décalé, macabre mais serti dans un humour grinçant. Le scénariste croate a su renouveler son intrigue en la déplaçant vers une famille Adams déjantée. Une comique de répétition scande le récit, les cadavres aussi. Le dessin et les couleurs sont superbes et se déploient en majesté dans une double-page panoramique. La dernière case laisse présager une suite qui ne peut décevoir au regard des deux premiers opus servis al dante.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Marshal Bass. 1, Black & White | Darko Macan ; Igor Kor
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1829
Localisation: Nîmes

Posté: Ven 13 Oct 2017 13:06
MessageSujet du message: [Marshal Bass. 1, Black & White | Darko Macan ; Igor Kor
Commentaires : 0 >>

Welcome to hell !
Si River Bass flirte avec la mort, il sait aussi faire danser la vie. Décroché in extremis d’une pendaison injuste par le colonel Terrence B. Helena qui l’avait lui-même suspendu à l’arbre, il accepte de devenir le premier marshal noir afin d’infiltrer la bande de Milord, un sinistre Blanc flanqué d’anciens esclaves affranchis, sanguinaires et hors-la-loi.
Grosse claque à la lecture de cette chevauchée du diable ! Chaque case dessinée, bourrée de détails, d’une rare force expressive, est sous tension. Le texte est taillé à l’os et colle parfaitement à l’image. Les couleurs sont superbes, délivrant des atmosphères autant aurorales que crépusculaires. Baignant l’ensemble dans une ambiance fantastique, le trait, les ombres portées, les couleurs éclatantes rappellent l’œuvre de Richard Corben (né en 1940), géant de la bédé américaine. L’humour et le graphisme décalent le récit horrifique vers le grotesque. Le lecteur ne sait jamais si c’est du lard ou du cochon, du Beef ou du Pork, « Hé, hé, hé… », « Hu, hu, hu ! ». L’histoire vraie à partir de laquelle s’inspire le récit vaut son pesant de plomb puisque le premier marshal afro-américain des Etats-Unis aura coffré plus de 3 000 criminels puis expédié ad patres, en état de légitime défense, 14 malfrats. Le 2e tome vient de paraître et au regard de la maestria développée dans le premier opus, on peut s’attendre à nouveau à un grand plaisir de lecture.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre