Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

5 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 2 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (5 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : amitie, amour, depression, deuil, drame, famille, irlande, reconstruction, resilience, solitude, tristesse

Auteur    Message
mamoune



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 24 Sep 2005
Messages: 1948
Localisation: Ste Foy les Lyon (69)

Posté: Sam 18 Nov 2017 18:35
MessageSujet du message:
Commentaires : 0 >>

Un livre qui se lit facilement et très rapidement. Un drame! une jeune femme qui a besoin de temps et de se reconstruire après ce terrible accident qui la prive de son mari et de sa fille. Elle décide de partir en Irlande, c'est une fuite et là-bas elle va se reconstruire et revivre...j'ai passé un bon moment de lecture dans le train !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Les gens heureux lisent et boivent du café | Agnès Mart...]
Auteur    Message
BlueSyrinx



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 05 Nov 2013
Messages: 266
Localisation: Paris

Posté: Sam 02 Aoû 2014 12:49
MessageSujet du message: [Les gens heureux lisent et boivent du café | Agnès Mart...]
Commentaires : 0 >>

Diane a subi la perte de son époux et de leur petite fille, disparus dans un accident de voiture. Les mois ont passé, elle n'est pas parvenue à sortir de la dépression dans laquelle elle avait sombré à la suite de cette tragédie.
Poussée par son meilleur ami, elle décide de se reprendre en main, et quitte Paris pour s'installer en Irlande, dans un petit village nommé Mulranny. Elle y loue un cottage à des propriétaires adorables et chaleureux, auxquels elle se garde de raconter son histoire.
Accolé à sa maisonnette vit le neveu de ses propriétaires, Edouard, un jeune homme photographe, ténébreux et antipathique, pour qui elle nourrit immédiatement une inimitié partagée.

La fin du récit lui évite d'être estampillé "cliché", mais il s'en est fallu de peu...
J'ai été très surprise par ce livre, que j'imaginais de par le synopsis beaucoup plus profond et sérieux.
Le choix d'un tel incipit oblige à une certaine hauteur, qui n'est pas, à mon sens, honorée : on se retrouve projeté dans un roman de gare, où aucune surprise n'est ménagée, on devine avec crainte où l'auteur veut nous amener, et elle n'hésite pas à nous y amener.
J'aurais estimé bien davantage un récit qui aurait su parler de ce sujet avec pudeur et décence, alors que ce livre relate les tribulations d'une jeune femme dont tout porte à croire que le drame évoqué n'est pas le sien. De temps en temps, des petites phrases nous suggèrent que si, elle se souvient et elle est trèèès perturbée par cet injuste coup du sort, mais le reste de la lecture nous en fait fortement douter. En cause, le caractère très peu fouillé de cette protagoniste, très superficiel. Il n'y a pas de poésie ou d'empathie possible dans cet ouvrage (pour moi du moins).
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre