Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

6 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 5 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (5 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : braquage, complot, drogue, ellroy, enquete, etats-unis, fbi, flics, haiti, hoover, los angeles, machination, mafia, politique, republique dominicaine, saga-americaine, vaudou

[Underworld USA | James Ellroy]
Auteur    Message
kabuto



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 02 Sep 2006
Messages: 509
Localisation: Craponne

Posté: Dim 04 Mar 2012 23:54
MessageSujet du message: [Underworld USA | James Ellroy]
Commentaires : 0 >>

J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce pavé de plus de 800 pages et j’ai bien failli abandonner tant le nombre de personnages et l’intrigue m’ont déroutés au début. Mais une fois ce cap difficile franchi, je n’ai plus lâché ce roman avant la fin. Underworld USA c’est avant tout une Amérique sombre et peu reluisante pleine de politiciens véreux, de mafieux puissants, de flics corrompus et de gauchistes sans scrupules. Ajouté à cela une bonne quantité de drogues de toutes sortes, quelques braquages et pas mal de frics et vous comprendrez que les personnages de ce livre ne sont pas vraiment des enfants de cœur. On croise aussi pas mal de figures historiques comme Hoover, Hugues et Nixon et elles ne relèvent pas le niveau de l’ensemble, bien au contraire !
L’histoire est brillante, intéressante mais complexe et ce n’est pas ce que je retiendrais en premier. L’attrait essentiel réside dans les protagonistes de cette chronique. Dwight, Wayne, Marsh, Crutch, Karen et Joan sont à la fois totalement immoraux et fourbes et pourtant si charismatiques qu’on ne peut que les trouver captivants et s’intéresser à leurs destins chaotiques. C’est surtout eux qui m’ont fait aimer ce roman. Ajouté à cela un style percutant et direct qui fait merveille dans ce contexte malsain et vous comprendrez que vous avez entre les mains un pur chef d’œuvre qu’il faut quand même apprivoiser avant de l’apprécier à sa juste valeur.

N’ayant pas lu les deux premiers volumes de cette trilogie, il me faut de toute urgence réparer cette lacune en espérant avoir autant de plaisir qu’avec celui la.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Underworld USA | James Ellroy, Jean-Paul Gratias]
Auteur    Message
ingannmic



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 737
Localisation: Mérignac

Posté: Dim 13 Nov 2011 12:38
MessageSujet du message: [Underworld USA | James Ellroy, Jean-Paul Gratias]
Commentaires : 0 >>

J'ai lu les deux premiers volets de la trilogie américaine de James Ellroy il y a bien trop longtemps pour m'en souvenir précisément. J'en garde l'impression de récits complexes, labyrinthiques, au point d'avoir été obligée de prendre des notes en cours de lecture pour ne pas m'y perdre complètement !
Cet oubli n'a heureusement pas été préjudiciable à la compréhension d' "Underworld USA", dernière partie de cette trilogie : bien que l'on y retrouve certains des personnages apparus dans les précédents opus, c'est un roman qui peut se lire indépendamment d' "American Tabloïd" et d' "American Death Trip".

"Underworld USA" couvre quatre ans (de 1968 à 1972) de l'histoire américaine vus à travers la lorgnette de James Ellroy. Une lorgnette qui s'attarde plus précisément sur les dernières années de l'une des figures mythiques de l’Amérique du XXème siècle, John Edgar Hoover, directeur du FBI de 1924 à 1972, et sur ceux qui, de façon plus ou moins directe, comptèrent au nombre de ses victimes ou de ses représentants, participèrent de près ou de loin à ses manigances, ou tentèrent de les contrer : telle est le centre de la toile d'araignée que tisse l'auteur avec un sens époustouflant de la précision.
Car à partir des quelques protagonistes qu'il met en scène de façon plus évidente, orbite une multitude de personnages secondaires, dont le plus insignifiant apporte sa pierre indispensable au magistral édifice que finit par former "Underworld USA", ouvrage tout en ramifications dont les interactions sont parfois difficiles à saisir de prime abord, mais dont se dessine peu à peu la parfaite cohésion.

Il paraît évident que le but de James Ellroy n'est pas, ici, de brosser un panorama historiquement exhaustif des États-Unis de cette période. En effet, certains des événements qui l'ont marquée, comme la guerre du Vietnam ou le scandale du Watergate, sont tout juste évoqués. Le récit est entre autres centré sur la lutte contre les bêtes noires du directeur du FBI, le militantisme noir et le militantisme de gauche, notamment par la mise en place du programme Cointelpro, et sur les moyens qu'il mit en œuvre pour permettre à Richard Nixon de remporter l'élection présidentielle.

D'authentiques célébrités (Richard Nixon, Howard Hughes...) côtoient dans "Underworld USA" des héros de fiction qui ne sont pas moins crédibles que les premiers. Nous y croisons notamment Dwight Holly, le "bras armé de la loi" au service de John Edgar Hoover, qui, en même temps qu'il fait la chasse aux communistes et aux émules des Black Panthers, entretient une liaison avec Karen, professeure d'université gauchiste et poseuse de bombes à ses heures... ou encore Joan Klein, quasi légendaire et insaisissable figure de la lutte pour "La Cause" communiste, qui de Cuba aux États-Unis, de l'Algérie à Haïti, a laissé à chacun de ses passages un parfum de mystère... ou encore Wayne Tedrow (mon préféré), fils d'un éminent membre du Ku Klux Klan, impliqué parfois de force dans divers meurtres (dont celui de Martin Luther King), qui sombre peu à peu dans la folie, rongé par la haine raciale qui l'environne et qu'il ne peut plus supporter.

L'auteur appuie plus particulièrement sur les contradictions de ses personnages, sur les obsessions qui les rongent, et qui parfois les gouvernent, qu'ils se situent en haut ou en bas de l'échelle.
Les portraits qu'il brosse, entre autres, de Howard Hughes ou de John Edgar Hoover, qui, par le pouvoir qu'ils détiennent (économique pour l'un, et politique dans le cas du second), agissent en toute impunité, en profitant pour assouvir leurs haines ou leurs envies les plus viles, nous laissent le sentiment de découvrir une Amérique placée entre les mains de dangereux manipulateurs complètement cinglés ! Ajoutons à cela une mafia à laquelle sa puissance permet une ingérence dans les plus hautes sphères de l'état, et on en revient à l'image d'une toile d'araignée au sein de laquelle convergent les accointances entre organisations criminelles, services secrets, et géants de la finance.
Pendant ce temps, l'Amérique "d'en bas", plombée par la misère, la ségrégation raciale, les inégalités, conteste, pour souvent finir par se résigner...

Destins individuels et destinées historiques, Histoire et histoires (d'amour, de haine, de déception, de trahison, de conviction...), quêtes personnelles et prérogatives étatiques, se mêlent pour constituer une fresque dense mais prenante.
"Underworld USA" est le récit d'une société imprégnée de violence, de cynisme, de cupidité et de corruption.
C'est aussi une plongée hallucinée au cœur de l'histoire où James Ellroy, de son écriture hachée, haletante, faisant cohabiter grands événements, anecdotes célèbres et invention avec une maîtrise et une homogénéité absolues, déroulant son action sur un rythme qui ne nous laisse aucun répit, nous accorderait presque la légitimité de pouvoir prétendre : "j'y étais"...

BOOK'ING
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Underworld USA | James Ellroy, Jean-Paul Gratias (Tradu...]
Auteur    Message
TooRop



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 18 Sep 2009
Messages: 219
Localisation: Alsace

Posté: Ven 22 Oct 2010 20:24
MessageSujet du message: [Underworld USA | James Ellroy, Jean-Paul Gratias (Tradu...]
Commentaires : 0 >>

Chef d'œuvre, pour reprendre l'expression de Rivax!! Ce livre est un monument et clôture avec brio la trilogie commencée par " American Tabloïd" et poursuivie par "American Death Trip". On retrouve quelques personnages des précédents ouvrages ainsi que quelques nouveaux protagonistes. Ellroy nous joue à fond la carte du suspense, avec en toile de fond la première scène décrite dans le livre, en l'occurrence le braquage spectaculaire d'un fourgon blindé en Février 1964. S'en suit une multitude de coups tordus, d'entourloupes et de meurtres avec des implications au plus haut niveau de l'Etat. J.E. Hoover, malgré son âge avancé est toujours aussi dangereux et les agents sous ses ordres tout autant.
Enfin bref, un grand moment de lecture, et ce n'est que dans les toutes dernières pages que toute la vérité voit le jour...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Underworld USA | James Ellroy, Jean-Paul Gratias (Tradu...]
Auteur    Message
mazel



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 08 Déc 2008
Messages: 366
Localisation: france

Posté: Mar 11 Mai 2010 16:54
MessageSujet du message: [Underworld USA | James Ellroy, Jean-Paul Gratias (Tradu...]
Commentaires : 0 >>

dernier volet de la trilogie commencée avec American Tabloid... une grande fresque américaine.

je n'ai pas lu les précédents, et franchement je ne le ferai probablement pas, même si j'ai bien aimé celui-ci.
Bien trop long, un foissonnement de personnages, des intrigues emmêlées et un peu déçue par la fin.

Trop long d'ailleurs pour en faire un compte-rendu, je note juste quelques liens vers des lecteurs plus courageux, et l'article de Chronicart, voir directement sur mon blog.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Underworld USA | James Ellroy, Jean-Paul Gratias (Tradu...]
Auteur    Message
rivax



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 08 Avr 2009
Messages: 781
Localisation: Au pays des grenades

Posté: Dim 07 Fév 2010 11:31
MessageSujet du message: [Underworld USA | James Ellroy, Jean-Paul Gratias (Tradu...]
Commentaires : 3 >>

Ce roman est le meilleur Ellroy que j'ai lu (ex-aequo avec L.A Confidential).

C'est une histoire longue (840 pages) et complexe. Le T3 d'une trilogie qu'on peut difficilement (mais pas impossiblement) lire isolément, car les éléments historiques sont imbriqués et les allusions aux précédents tomes très...allusives.

Pour autant, Underworld USA est en rupture avec American Tabloïd (le T1) et American Death Trip (le T2) : la grande Histoire y est moins omniprésente et l'auteur a (heureusement à mon sens) abandonné le ton un peu télégraphique du T2, que j'ai trouvé raté.

Même si ce roman est exceptionnel, je pense qu'on l'apprécie mieux si ce n'est pas le premier Ellroy qu'on lit : çà n'est pas un roman facile et connaitre les ficelles de l'univers Ellroyiens en facilite l'accès.

La construction est similaire aux autres livres de la trilogie, éléments qu'on retrouve dans tout l'œuvre de l'auteur : mélange de récit, d'extraits de journaux intimes, de gros titres de la presse, de conversations téléphoniques enregistrées.

La grande Histoire est une toile de fonds paranoïaque, assez présente au début du roman, elle s'efface peu à peu (tout en restant le prétexte au récit) pour laisser place à l'histoire de fonds.

Le roman commence par un braquage de fourgon blindé en 1964. La narration est précise, incisive comme dans Heat, de Michael Mann.
Ensuite, on saute 4 ans et nous voici à L.A, Las Vegas, Miami, Chicago, Haïti, la République Dominicaine en 1968 : cinq personnages principaux et une vingtaine de secondaires importants se voient confier des missions différentes. Leurs vies, leurs motivations, leurs tâches divergent et pourtant ils vont se croiser, travailler les uns pour les autres et surtout, enquêter sans le savoir sur la même affaire et ses ramifications. Seul le lecteur dispose de tous les fils, mais sans pour autant pouvoir reconstituer la trame...un suspens haletant nous emmène jusqu'à la toute dernière page...Chef d'œuvre.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre