Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

7 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 5 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (7 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : amour, architecte, belle-ile, belle-ile-en-mer, belle ile en mer, correspondance, ecrivain, italie, lettre, librairie, litterature italienne, livre, milan, new-york, roman epistolaire

[L'amour est à la lettre A | Calvetti Paola]
Auteur    Message
Ginaluna




Inscrit le: 07 Nov 2005
Messages: 283

Posté: Lun 11 Jan 2010 22:48
MessageSujet du message: [L'amour est à la lettre A | Calvetti Paola]
Commentaires : 0 >>

C'était sympa de découvrir la librairie d'Emma. On a vraiment envie de s'y installer et d'en devenir un des habitués. C'est un peu la librairie idéale (même si j'ai déjà trouvé la mienne !).

Par contre l'histoire d'amour entre Emma et Frederico m'a un peu laissée sur ma faim, un peu gnangnan, c'est pourquoi je n'"ai mis que 3 étoiles.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'amour est à la lettre A | Calvetti Paola]
Auteur    Message
mamoune



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 24 Sep 2005
Messages: 1956
Localisation: Ste Foy les Lyon (69)

Posté: Mar 29 Déc 2009 18:00
MessageSujet du message: [L'amour est à la lettre A | Calvetti Paola]
Commentaires : 0 >>

Septentria m'a prêté ce livre, Max et Catherine P ont fait une très bonne note de lecture. Je suis bien d'accord avec ce qu'elles ont écrit. Moi c'est une lecture dans laquelle je me suis sentie bien et j'ai eu beaucoup de plaisir à le lire. Ce que j'en retiens c'est que l'on peut "tomber" amoureux à tout âge, que l'on voit la vie différemment quand on aime et qu'on est aimé et c'est peut être cela la clé du bonheur.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'amour est à la lettre A | Paola Calvetti]
Auteur    Message
Septentria



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 17 Avr 2006
Messages: 910
Localisation: Ste Foy-Les-Lyon (69)

Posté: Sam 12 Sep 2009 15:44
MessageSujet du message: [L'amour est à la lettre A | Paola Calvetti]
Commentaires : 0 >>

Emma, quinqua romantique et divorcée, décide de changer de vie et d'ouvrir une petite librairie à Milan, spécialisée dans le roman d'amour. Un jour, dans sa boutique, elle tombe sur un ex-petit ami de lycée, Federico. Ils dînent ensemble et retrouvent comme par miracle leur complicité d'antan. Sauf que Federico est marié et qu'il vit à New-York où il travaille pour un célèbre architecte italien. Emma et Federico décident alors d'entamer une correspondance secrète, par boîtes postales interposées. Ils se racontent leurs vies, la librairie, l'architecture, la littérature, l'amour. Une fois par an, ils se retrouvent pour une liaison torride à Belle-Ile-en-Mer...

Une histoire plaisante, qui tourne bien sûr autour des livres et de la littérature (la boutique d'Emma, la bibliothèque de Federico). Mais l'ensemble est inégal. Entre le récit d'Emma et les lettres échangées, on a parfois l'impression de passer du coq à l'âne... Heureusement, les personnages secondaires viennent pimenter un peu l'histoire et y apporter un peu de fantaisie. Et puis il y a les livres, qui viennent sauver le tout. J'ai bien aimé la librairie d'Emma, un peu hors du temps. Dommage qu'elle finisse par se devenir un concept-store...
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'amour est à la lettre A | Calvetti Paola]
Auteur    Message
CatherineP



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 03 Aoû 2009
Messages: 122
Localisation: Charente-Maritime

Posté: Lun 03 Aoû 2009 15:32
MessageSujet du message: [L'amour est à la lettre A | Calvetti Paola]
Commentaires : 0 >>

Elle a ouvert une librairie avec comme spécialité: l'amour. Emma, cinquante ans s'est résignée au célibat après son divorce et "n'a pas son pareil pour trouver l'ouvrage qui aidera un client perdu sur la carte du Tendre".
C'est par l'intermédiaire d'un livre qu'Emma retrouvera Féderico, son grand amour de jeunesse. Et c'est par courriers qu'ils se rédécouvrent, alors qu'ils ne se sont pas vus depuis trente ans. Lui est devenu architecte, il est marié et vit à New-York. Il travaille sur le projet d'aménagement de la Morgan Library.
Et c'est tout un univers qui se déploie sous nos yeux. Univers de la Morgan Library, univers de Milan, univers de la littérature qui parle de l'amour. Ainsi l'on cotoie Jane Austen, Virginia Woolf, Marguerite Duras, Anna Gavalda, Karen Blixen, Roméo et Juliette, Abelard et Héloïse, Les Hauts de Hurlevent et j'en passe, énormément !!!
Roman intimiste, que l'on découvre avec bonheur, d'une auteure non connue mais qui écrit avec bonheur.
Je ne résiste pas à vous écrire un tout petit bout de son texte que j'ai beaucoup aimé:

"Pour se sauver, on lit. On s'en remet à un geste méticuleux, une stratégie de défense, évidente mais géniale. Pour se sauver, on lit. Un baume parfait. Parce que peut-être, pour tout le monde, lire c'est fixer un point pour ne pas lever les yeux sur la confusion du monde, les yeux cloués sur ces lignes pour échapper à tout, les mots qui l'un après l'autre poussent le bruit vers un sourd entonnoir par où il s'écoulera dans ces petites formes de verre qu'on appelle livres. La plus raffinée et la plus lâche des retraites. Très douce. Qui peut comprendre quelque chose à la douceur s'il n'a jamais penché sa vie, sa vie tout entière, sur la première ligne de la première page d'un livre ? C'est la seule, la plus douce protection contre toutes les peurs. Un livre qui commence."

Alors, maintenant à vous de commencer ce livre !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[L'amour est à la lettre A | Calvetti Paola]
Auteur    Message
Max




Inscrit le: 10 Aoû 2006
Messages: 403

Posté: Ven 05 Juin 2009 21:11
MessageSujet du message: [L'amour est à la lettre A | Calvetti Paola]
Commentaires : 0 >>

Emma, cinquantenaire divorcée et milanaise romantique, fatiguée de sa vie trépidante d'interprète, hérite d'une papeterie de quartier qu'elle transforme en une librairie exclusivement dédiée aux romans d'amour. Un jour, un billet glissé dans un volume, un numéro de téléphone et un prénom : Federico. Federico, son amour de jeunesse... Elle l'appelle, il répond, ils se voient, et malgré les trente ans de séparation, tout paraît simple entre eux. Évident. Si ce n'est que Federico vit à présent à New York, où il est architecte, marié et père d'une adolescente. S'ensuit une relation épistolaire d'un côté à l'autre de l'Atlantique... Et nous voici embarqués dans un roman... d'amoûûûr !

Hélas ! Cette relation à distance par lettres interposées sonne indubitablement faux. En effet certaines lettres de Federico s'apparentent plus à des cours magistraux d'architecture qu'à des missives d'amoureux. Et dans celles d'Emma, le recours systématique aux références littéraires est parfois bien maladroit. De plus, après leur première escapade à Belle-Ile-en-Mer, les lettres deviennent répétitives, l'histoire stagne, s'essouffle, jusqu'au revirement final, tout de même attendrissant.

Toutefois, entre les missives échangées, se glissent des parties narratives : les monologues intérieurs d'Emma qui raconte son métier, ses amis, son fils et surtout, sa librairie ! Les scènes de vie dans la librairie (ses employés, ses fidèles lecteurs, ses voisins, et tous les micro-événements qui occupent une journée) sont sans contexte le sujet le plus attachant de ce roman. Car la librairie d'Emma n'est pas une librairie comme les autres, sa librairie, c'est bien plus qu'une librairie ! C'est un cocon, un lieu intimiste, chaleureux, douillet, où on peut prendre son temps sans être harcelé par un vendeur car la personne qui entre n'est pas considérée comme un "client" mais comme un "lecteur". Un lieu privilégié où l'on peut se pelotonner dans un vieux fauteuil pour déguster quelques pages et un thé... Et puis, quel bonheur de fureter dans ses rayons aux noms évocateurs : « Brèves amours » pour le rayon consacré aux nouvelles, « Così fan tutti » pour les livres érotiques, « Amours du jour » pour les nouveautés, ou encore « Maintenant et pour l'éternité », « Cœurs brisés », « Missions impossibles »... Oui, une belle invention que cette libraire-là ! On souhaiterait qu'elle existe vraiment !

Re-hélas ! Alors qu'Emma dit mépriser la course au profit et fustige le marketing et ses dérives, elle transforme petit à petit son lieu de paix en vulgaire "concept store" où elle vend des DVD et des magnets, des fleurs et des parfums... Elle cède ainsi bien facilement aux sirènes du "merchandising" qu'elle décrie pourtant avec verve dans tout le roman ! Et puis, la "succes story" conte de fée de sa librairie-auberge-hôtel, franchement, on peine à y croire, c'est "too much" !

Enfin, pour finir sur une petite touche plus positive, il est agréable de se balader entre ces pages de Milan à New York en passant par Belle-Ile-en-Mer...

Un roman inégal donc, mais sympathique.


le cri du lézard
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre