Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

5 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 2 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (3 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : algerie, asie, colonialisme francais, decolonisation, enfance, famille, filiation, guerre d'algerie, haine, indochine, maltraitance, meurtre, oas, viet-nam

[La Treizième cible | Arnauld Pontier]
Auteur    Message
andras



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 20 Sep 2005
Messages: 1792
Localisation: Ste Foy les Lyon (69) -- France

Posté: Mar 29 Aoû 2006 0:11
MessageSujet du message: [La Treizième cible | Arnauld Pontier]
Commentaires : 0 >>

Le narrateur est un jeune garçon dont le père, inspecteur de l'enseignement et agent de renseignement pour la France est muté à Saïgon, puis en Algérie "française", lors de la déroute française en Indochine. Ce père est un tyran domestique qui ne perd aucune occasion pour rosser son fils dont l'envie de vengeance ne va cesser de croître.

Je n'ai hélas pas trouvé dans ce roman le même bonheur d'écriture que j'avais trouvé dans "Equinoxe", du même auteur. Un tel sujet, se déroulant au milieu de deux guerres d'indépendance aurait mérité plus d'ampleur, plus de souffle. A. Pontier nous livre une sorte de journal de bord, plein de notations exotiques et rempli de vocabulaire indigène, qui fait parfois plus penser à un guide touristique ou à un livre d'histoire-géographie qu'à un roman. Je ne sais la part d'autobiographie de ce roman, mais il me semble que, par fidélité à ses souvenirs, l'auteur s'est privé du droit d'inventer et d'approfondir des situations, des personnages. Le livre ne perd son côté sec et un tantinet scolaire (impression renforcée par l'usage un peu agaçant de mots rares et d'une syntaxe alambiquée) que dans les derniers chapitres du livre où l'on sent enfin une tension se faire jour dans le narrateur, jusqu'alors simple spectateur des jeux (souvent sordides) des adultes. Mais un autre malaise apparaît : nous voilà "enrôlés" au sein d'un commando de l'OAS, cette armée secrète qui, refusant de laisser l'Algérie aux mains des arabes, a préféré semer la terreur au sein de la population, répondant aux attentats du FLN par d'autres attentats tout aussi sanglants. Le narrateur, devenu un jeune homme en âge de porter le fusil, prend fait et cause pour l'action mené par son père et ses camarades de combat, sans pour autant oublier sa haine envers lui. Pas une seule fois, il ne fera le lien entre la violence aveugle de son père et la violence tout aussi aveugle de la cause qu'il défend. Pas une seule fois l'auteur n'exprimera quelque réserve sur le bien fondé de l'action de ces hommes. C'est bien sûr son droit mais c'est regrettable, à mon sens. La fin en forme de point d'interrogation est habile et le style est devenu enfin lisible et fort dans les dernières pages. C'est un peu trop tard pour me faire changer d'avis sur le livre-ci, mais ça me rassure sur le fait qu'Arnauld Pontier est capable d'écrire de très bon romans. Du moins s'il se donne le droit de laisser tomber les imparfaits du subjonctif.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[La Treizième cible | Arnauld Pontier]
Auteur    Message
mamoune



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 24 Sep 2005
Messages: 1955
Localisation: Ste Foy les Lyon (69)

Posté: Sam 15 Avr 2006 13:19
MessageSujet du message: [La Treizième cible | Arnauld Pontier]
Commentaires : 3 >>

En dehors du contexte historique très bien évoqué (le colonialisme français au Viêtnam puis en Algérie), ce sont les thèmes mélés de la filiation, de la domination et l'insoumission.....ce rapport au père -déjà évoqué dans "la fête impériale"- qui m'ont le plus fortement interrogé et captivé dans ce roman.
Le devenir de ce garçon (le narrateur) est basé sur la haine, la souffrance et l'humiliation. Cette relation mortifère qui l'unit à son père va faire de lui un homme pour qui seule la vengeance donne un sens à sa vie.
Un roman que je mets dans "ma catégorie" : livre qui m'a nourrit (approndir mes connaissances sur l'histoire, sur un lieu, un personnage connu....,qui donne matière à réfléchir.....etc....).
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre