Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
Les notes de lectures recherchées

32 livres correspondent à cette oeuvre.

Il y a actuellement 15 notes de lecture correspondant à cette oeuvre (voir ci-dessous).

Notation moyenne de ce livre : (23 livres correspondant à cette oeuvre ont été notés)

Mots-clés associés à cette oeuvre : 2nde guerre mondiale, adoption, allemagne, californie, canada, chant, enfance, enfants voles, etats-unis, famille, formalisme, genealogie, guerre, identite, israel, juif, lebensborn, lignee, memoire, monologue, nazisme, palestine, premiere personne, psychogenealogie, racines, rapt, resilience, secret, suite, talent, transmission

[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
kabuto



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 02 Sep 2006
Messages: 497
Localisation: Craponne

Posté: Mer 16 Jan 2013 19:33
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

J’avais déjà lu L’empreinte de l’ange de Nancy Huston et j’avais beaucoup aimé. Dans Lignes de faille, J’ai retrouvé le même style Limpide et vivant et aussi un contexte historique servant de toile de fond. La comparaison s’arrête là puisque ici la construction du roman se divise en quatre parties qui correspondent chacun à une époque différente. Superbe idée qui donne tout son cachet à cette fresque familiale et historique s’étalant de la Deuxième Guerre mondiale jusqu’à nos jours. Quatre portraits d’enfants avec chacun une personnalité très marquée. Une façon astucieuse et intéressante de découvrir quelques secrets enfouis qui auront une influence plus ou moins forte sur chacun des personnages. On commence par Sol l’enfant roi qui croit que le monde gravite autour de sa petite personne et on continue avec le jeune Randall et sa mère trop exigeante. Jusque-là c’est bien mais il nous manque encore la clé qui nous fera entrer de pleins pieds au cœur de l’histoire. On comprend mieux en découvrant ensuite le destin de la jeune Sadie et surtout celui de Kristina. À partir de là, l’ensemble prend une autre dimension et l’on a envie de relire le début avec ces nouveaux éléments en tête. C’en est presque dommage de ne pas avoir eu plus tôt toutes les informations en main mais c’est aussi ce qui fait tout l’attrait du récit. Une belle histoire racontée de manière originale et un très bon roman.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
Max




Inscrit le: 10 Aoû 2006
Messages: 403

Posté: Mar 03 Aoû 2010 16:12
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

2004, 1982, 1962, 1944.
Californie, Israël, Canada, Allemagne.
Sol, Randall, Sadie, Kristina.
Quatre époques, quatre lieux, quatre enfants, quatre destins pour un roman à rebours. Chaque enfant, en un monologue intérieur, se raconte l'année de ses 6 ans. Et du petit garçon à son arrière-grand-mère, chaque génération subit les séismes intimes de l'enfance, en partie déclenchés par la génération précédente, et mêlés à ceux de l'Histoire.

La grande réussite de ce roman est d'avoir su donner à chaque enfant une voix et une personnalité propre et crédible, et en partie façonné par la génération précédente. De ces quatre portraits, deux se détachent plus particulièrement : celui de Sol, enfant névrotique et pervers, et surtout celui de Kristina, la survivante (Randall et Sadie sont deux enfants plus fragiles, plus effacés).

Sol est un enfant de ceux que l'on appelle aujourd'hui « enfant roi ». Il grandi de nos jours en Californie dans des conditions privilégiées, surprotégé par l'amour débordant de sa mère. Mais on ne peut qu'être déconcerté, voire effrayé, par le tyran qui sommeille dans cet enfant pervers et névrotique qui se délecte d'images de cadavres irakiens et de scènes pornographiques sur Internet (« Je m'empiffre de Google et deviens le président Bush et Dieu en même temps »).

Kristina quant à elle a vécu des expériences traumatisantes, subissant les méfaits de la guerre, ses privations et ses drames. Elle parviendra toutefois à vivre une vie adulte passionnée en devenant une chanteuse célèbre et en refusant de céder le moindre pouce de sa liberté aux normes sociales trop contraignantes des années d’après-guerre.

Nancy Huston a un vrai don pour retranscrire cette naïveté très relative, cette lucidité propre au jeune âge. Elle fait ressentir, par petites touches, les drames silencieux de l'enfance, ces petits riens contre lesquels se fracassent les illusions de l'enfance : une promesse non tenue, une absence d'attention... De génération en génération, on rencontre ainsi chaque enfant à un instant de cassure – cassure familiale ou historique, quand la petite histoire rencontre la grande – à un instant où leur vie bascule à jamais et, par ricochet, fait aussi basculer celle de la génération à venir.

Ce superbe roman entremêle ainsi, habilement, deux thématiques principales : la puissance destructrice des adultes sur l'enfant et les conséquences des atrocités nazies sur 60 années d'histoire contemporaine. Deux thématiques abondamment traitées en littérature mais que Nancy Huston aborde ici avec originalité, profondeur et sensibilité.

Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce livre de presque 500 pages ; le rôle qu'y joue la musique par exemple, la virtuosité de l'écriture de Nancy Huston, sa critique teintée de cynisme de la société américaine contemporaine, ou encore la révélation progressive du secret de Kritina... Oui, il y aurait encore beaucoup à dire sur ce roman... Mais décidement j'en parle bien mal et ne lui rend vraiment pas justice. Alors le mieux que je puisse faire est de vous inviter, simplement, à l'ouvrir, et je suis sûre que vous vous y ferez prendre !


le cri du lézard
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
amiread1



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Mar 2007
Messages: 812
Localisation: Chateaudun

Posté: Dim 16 Nov 2008 0:06
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

Je sens que ça va être difficile de pondre quelque chose d'interessant (au moins !) et d'intelligent (si possible) sur ce beau livre de Nancy Huston.D'abord parce qu il y a déjà des notes de lecture explicites sur ce livre dans l'Agora, puis parce que ce livre défie la simplification et la réduction à un résumé intelligible. Alors on va faire basique.
Quatre générations : arriere grand-mère,grand-mère,fils,petit-fils. "Lignes de failles" . Quatre chapitres. Le livre s'ouvre par le récit de Sol, le dernier rejeton, le petit monstre (au sens vraiment littéral du mot...). Il a six ans .Suivent les trois autres chapitres ou son père,sa grand-mère,son arriere grand-mère, raconteront leur enfance au même age (6-7 ans). Au fur et à mesure de la lecture nous nous enfonçons dans le passé (2006-1980-1960-1940). Au début nous errons de supputations en supputations...quel dessein poursuit Nancy ? et puis très vite les premiers indices apparaissent. Le sujet du livre n'est rien moins qu'un épisode atroce et peu connu de la folie eugéniste du IIIe reich ; des milliers d'enfants en bas âge ont été volés dans les territoires conquis à l'est et redistribués à des familles "méritantes" et "aryennement pures".

J'ai admiré la virtuosité d'écriture de Nancy Huston , cette idée de parcours à rebours , partir d'un récit d'un enfant "de notre époque" et s'enfonçer ensuite dans les ténèbres de l'Histoire de notre siècle pour enfin à l'ultime étape se rendre compte que même les bonnes intentions ne font que rajouter du malheur au malheur.
Petit bémol (mais très petit bémol ....) , j'ai trouvé justement la construction du récit un peu "artificiel", je veux dire par là que Nancy Huston a du peser et repeser chaque phrase,chaque alinéa, et cela se sent ; à la page 457 de cette édition elle abandonne la ponctuation sur une page entière pour mieux faire sentir le chaos de la fin du mois de mars 1945 en Allemagne.
Malgré cela de superbes pages d'écriture poètique.

Exemple: ... c'est un sifflement de serpent, un sifflement au sujet des soeurs,ça grésille comme le fer à repasser quand mère l'appuie sur un tissu humide; les mots s'insinnuent lentement dans mon cerveau pour y imprimer leur brûlure: "De toute façon tu n'est pas ma soeur. "
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
parsifal



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 16 Sep 2007
Messages: 457
Localisation: Belgique

Posté: Lun 25 Aoû 2008 21:08
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 5 >>

".... Jeune homme, vous êtes un bon matériel pour l’Allemagne … ". Cette phrase renferme le sens de la tragédie de milliers d'enfants arrachés à leur famille d'origine pour « alimenter » le mythe de la race aryenne.

Mais l' enlèvement ne porte pas seulement en soi la violence du geste. Il amorce au sein des victimes involontaires la terreur de vivre dans des collèges austères, de se heurter à l'incertitude de la vie liée à une nouvelle famille totalement méconnue, et surtout la peur de perdre leur identité.

Ainsi les origines, les racines des enfants enlevés pour conserver la « pureté » de la race aryenne disparaissent peu à peu en les livrant dans une nouvelle dimension dans laquelle sera, malgré tout, toujours présent le trou noir de leur vrai passé. Mais le fil de la mémoire heureusement se renoue, ou mieux, il se dissipe en nous faisant redécouvrir grâce à une technique d'écriture à reculons les questions essentielles des protagonistes « Qui suis-je ? » et « D’où suis-je ? ".

Ce livre délivre une émotion qui croît au fur et à mesure de sa lecture.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
Automnale



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 575
Localisation: Montigny le bretonneux

Posté: Sam 07 Juin 2008 7:59
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

Ce livre est beau et très touchant. L'histoire est vue du côté des enfants. Je voulais être à la fin du livre pour connaître le dénouement, et dès que j'ai été au bout, je suis partie à relire des passages que j'ai aimé. Pour moi c'est un coup de coeur !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
Tombouctou




Inscrit le: 31 Mar 2007
Messages: 53
Localisation: Auvers sur oise

Posté: Dim 04 Mai 2008 20:51
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 1 >>

C'est comme pour vous michima et mon premier Nancy Houston.

Au début, j'ai eu du mal à accrocher à la narration faite par ce gosse de riche pourri gâté .... puis il a quand même su me conquérir puisque j'ai continué et j'ai finalement bien mordu.

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, sa construction et les différentes narrations : on ne s'ennuie pas du tout car on change de décor dans chaque partie et on a même l'impression de changer de personnages, tellement le temps a oeuvré.

J'ai vécu avec ce livre une expérience unique* : une fois le livre refermé, je n'ai pas pu m'empêcher de relire la première partie, celle que je n'avais pas appréciée de prime abord, pour le plaisir de retrouver la mamie et mieux apprécier cette narration.

Bravo ! la magie a opéré.

* je ne suis pas du genre à relire un livre / ou des parties d'un livre que j'ai déjà lu : nancy Houston aura réussi !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
michmaa




Inscrit le: 06 Oct 2005
Messages: 592

Posté: Lun 21 Avr 2008 11:37
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 1 >>

Voilà, j'ai enfin lu un roman de Nancy Huston et il y a des chances que j'en lise enfin quelques autres.
Je vous épargne le résumé de l'intrigue et la description de la construction "à rebours" dont vous avez déjà beaucoup parlé sur ce forum.
J'ai eu du mal à accrocher au début car le témoignage du petit Sol, enfant roi, est, je trouve, particulièrement malsain et je pense (du moins j'espère) que les pensées d'un enfants de 6 ans de nos jours sont plus innocentes. En dehors de cela cette construction surprenante permet de bien se mettre dans la peau de l'enfant => nous ne pouvons savoir que ce qu'il croit comprendre de ses ascendants.
J'ai apprécié le style différent lié aux personnalités différentes des enfants.
Un livre qu'on a envie de relire à peine fini, une fois toutes les clés dans les mains.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
kikili



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 26 Mar 2008
Messages: 235
Localisation: entre Doubs et Jura

Posté: Ven 28 Mar 2008 16:23
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

Construction originale : une envie qu'on connait la fin, relire avec les clés !
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
Brujula



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 20 Avr 2006
Messages: 483

Posté: Lun 25 Fév 2008 10:34
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 1 >>

Un très beau roman, qui remonte les générations à travers les paroles d'enfants de 6 ans, l'arrière-petit-fils, puis son père, la mère de celui-ci, et enfin la grand-mère, aux multiples prénoms...
J'ai vraiment tout aimé: l'idée, le fond, les personnages, le style...
Pour l'instant un de mes coups de coeur 2008!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
bertrand-môgendre



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 10 Mar 2007
Messages: 88
Localisation: ici et là

Posté: Sam 31 Mar 2007 13:57
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

Ce roman ressemble à une analyse phénoménologique d’une famille américaine, vivant dans l’ombre d’un secret (petite référence à Philippe Grimbert). Sous forme d’enquête, l’inquisitrice, Nancy Huston, dissèque l’objet de sa recherche par le truchement du quotidien d’ enfants (dans leur sixième année) et ce, durant quatre générations successives. Quatre enfants, quatre époques.
La démarche de l’écrivaine, nous permet de remonter le temps pour mettre à jour progressivement la racine du Mal , cet inconscient collectif héréditaire peu à peu révélé.
Le piège, très bien orchestré, est de se laisser porter par la construction du roman, au terme duquel le fil conducteur dévide enfin une pelote bien emmêlée. La romancière adopte une stratégie finement ciselée me laissant croire que j’ai tout compris sur une partie de l’Histoire actualisée par tant d’horreurs meurtrières. Sa pédagogie est séduisante et efficace.
Même si Fitzhugh Dodson affirme dans son essai sur l’enfance que « tout se joue avant six ans » Nancy Huston ne m’a pourtant pas convaincu à cause du manque de crédibilité du langage des personnages d’enfants, de leur mode de raisonnement, de leur centre d’intérêt. Les enfants de Huston (surtout les deux garçons) sont vieux, atteint sûrement de la maladie du vieillissement précoce (syndrome de Hutchinson-Gilford).
Autant le quotidien des deux petits garçons est péniblement décrit, rendant les jeunes personnages ennuyeux (pour qui je ne donnerai plus d’autre commentaire), autant la description de la vie des deux petites filles est un pur bonheur. Un vrai régal à lire, dû sans doute au plaisir de l’auteur(e) à l’écrire : humour et dérision. Même stéréotypé le portrait des grands-parents obséquieux est gravé en taille douce. Une aquatinte minutieuse traduisant rigueur et délicatesse, jusqu’à l’obtention de clichés formidablement bien dessinés. La petite Sadie est la seule enfant depuis le début du texte, qui pense avec les émotions d’une enfant de six ans.
La quatrième époque ressemble à une apothéose dans le rendu des portraits évoqués. Se dévoile alors la vérité trouble d’une famille mélangée.

Note sur l’édition. Le papier agréable, agrémenté d’une excellente typographie, n’enlève en rien à la pénibilité de la lecture L’impression sur pages étroites provoque de nombreuses césures saccadant le rythme de l’histoire en phrases hachées, inconfortables à lire.(bertrand-môgendre)
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
Nanou



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 05 Fév 2007
Messages: 101
Localisation: Ile de France

Posté: Lun 26 Fév 2007 12:37
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

Je n'ai pas grand chose à ajouter aux commentaires précédents de ce livre, en particulier ceux d'Andras et de Lesezeichen. Ce roman est très riche et donne envie de le relire dans la foulée pour savourer la mise en place par N Huston du secret originel à l'origine de la ligne de faille qui bouleverse ces quatre générations tour à tour.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
Carole



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 12 Jan 2007
Messages: 7
Localisation: Paris

Posté: Ven 12 Jan 2007 17:01
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

Un vrai scénario à déguster lentement, à bien "écouter" ...car on comprend de mieux en mieux en avançant dans cette histoire tellement originalement écrite et contée.
Avec tellement de charges émotionnelles que l'on presque s'identifier à chacun des personnages...

Dépêches-toi Nancy de revenir à nous!
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
Momo



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 04 Oct 2005
Messages: 442
Localisation: Valence (Drôme)

Posté: Sam 18 Nov 2006 20:52
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

« Lignes de faille » raconte une famille américaine, sur quatre générations, depuis 2004 jusqu’à 1944, de la Californie jusqu’à l’Allemagne et ce à travers le regard de quatre enfants de 6 ans. L’histoire s’ouvre avec le dernier de cette famille, Sol, qui plante l’histoire de sa famille avec des grand-mères mystérieuses (passé trouble, brouille familiale, chanteuse internationale ou combattante contre le nazisme). Puis suit l’histoire de son père, Randall, qui entraînera le lecteur jusqu’en Israël ; puis ce sera le tour de Sadie, mère de Randall et enfin de Kristina, mère de Sadie, celle par qui « la ligne de faille » a pointé sur les générations à venir.
En effet, Kristina a toujours caché aux siens qu’enfant, elle avait été volée à sa famille ukrainienne et élevée par des Allemands, afin de recevoir une éducation aryenne.
La révélation de ce secret bouleverse la destinée des héritiers de Kristina.

C'est un beau livre, d'une construction étonnante mais pas artificielle.
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
Larkéo



Sexe: Sexe: Féminin
Inscrit le: 03 Mai 2006
Messages: 407
Localisation: Bretagne (Côtes d'Armor)

Posté: Lun 13 Nov 2006 18:12
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 0 >>

Ce roman se déroule ainsi : chaque partie, écrite à la première personne, est un court récit d'un enfant de six ans. Le premier se passe en 2004, puis c'est au tour de son père, enfant en 1982 et ainsi de suite, filles et mères se succèdent. On remonte comme ça jusqu'en 1944-45 où se trouve le noeud de l'histoire de cette famille. Au début on a l'impression de lire des nouvelles pratiquement indépendantes les unes des autres mais à chaque remontée dans le temps elles se lient imperceptiblement jusqu'au dernier récit, où l'on se rend compte qu'il est la base de tout l'édifice familial. C'est rudement habile, facile à lire, parfois drôle, souvent dur et toujours profond. Un petit, tout petit, bémol : ces enfants de six ans sont tous hyper doués et ont un langage très évolué pour leur âge. Ceci dit une écriture "enfantine" aurait peut-être été insupportable ?
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
[Lignes de faille | Nancy Huston]
Auteur    Message
andras



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 20 Sep 2005
Messages: 1792
Localisation: Ste Foy les Lyon (69) -- France

Posté: Dim 10 Sep 2006 9:55
MessageSujet du message: [Lignes de faille | Nancy Huston]
Commentaires : 1 >>

Sol, Randall, Sadie, Kristina. Sol est le fils de Randall qui est le fils de Sadie qui est la fille de Kristina. 4 générations et 4 récits faits par chacun à l'âge de 6 ans. Cela commence par le "petit dernier", Sol, pour remonter jusqu'à son arrière grand-mère, Kristina qui a aussi un autre nom, "Erra", dont nous apprendrons l'origine à la fin du livre. Nancy Huston nous surprend une fois de plus en nous racontant l'histoire de cette famille "à l'envers" et par la vision qu'en ont les enfants. Cette histoire, on s'en doute en lisant le titre du livre, n'est pas sans failles, sans fractures, sans déchirements mais pas sans éclats de bonheur non plus.

Ceux qui connaissent l'oeuvre de l'écrivaine y percevront sans doute les échos de plusieurs de ses précédents romans : La virevolte, L'empreinte de l'ange, Prodige, notamment, trois livres que, personnellement, j'ai adorés. Comment se fait-il que ce livre-ci m'ait moins touché que ceux-là ? C'est difficile à dire. Par sa construction, son ampleur, il semble pourtant plus abouti. Mais du coup la tension et l'urgence que l'on percevait dans ces livres est sans doute plus diluée dans "Lignes de faille". Les mots ou réflexions d'enfants, les histoires, drôles ou pas, juives ou pas, sont moins percutantes. De plus, cette narration à rebrousse-temps, si elle nous amène peu à peu vers le récit le plus poignant du livre, celui de Kristina, nous prive de certaines clés pour mieux rentrer dans les récits précédents qui, en particulier pour les 2 premiers, ceux de Sol et de Rendall, m'ont paru manquer de ressort dramatique - ressort qui ne se met vraiment en place qu'à la toute fin du récit de Sadie, la fille de Kristina. Une deuxième lecture semble nécessaire pour que tout se mette en place. Peut-être est-ce voulu par l'auteur mais ça m'a semblé un obstacle à la première lecture. Enfin, dernière explication possible à ma légère déception, le côté "artiste caché dans sa toile" qui est peu ou prou toujours présent dans l'oeuvre de NH, est ici moins évident (*) et c'est une chose qui m'a manqué.

Toutefois, ces critiques n'empêchent pas que ce livre est un très bon roman, qui aborde le thème douloureux des "lebensborn" nazis. Et qui bien-sûr nous parle aussi de nous-mêmes, enfants que nous fûmes ou parents que nous sommes devenus ... sans étouffer la voix de l'enfance.

(*) je ne veux pas parler uniquement des éléments autobiographiques qui, comme dans d'autres livres de NH, sont ici présents (par exemple le coup du bol de céréales à l'arrivée chez Greta est tiré d'un épisode de la vie de NH qu'elle a elle-même raconté dans un des textes de "Désirs et réalités" si mes souvenirs sont bons). Je pense plutôt à ce jeu de miroir entre l'écrivain et son oeuvre, ce caractère auto-référenciel qui est particulièrement sensible dans Les variations Goldberg, Histoire d'Omaya, Cantique des plaines, Une adoration et d'une façon plus explicite encore dans Instruments des ténèbres.

Edit (31/10/06) : Nancy Huston s'est vue attribuer hier le prix Fémina pour ce roman. Bravo, Nancy ! :D
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
 
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre