Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale    
[La Hulotte. 51, L’aulne : les séquestrés du Strobile 11...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1559
Localisation: Nîmes
Âge: 59 Lion


Posté: Lun 30 Sep 2019 16:16
MessageSujet du message: [La Hulotte. 51, L’aulne : les séquestrés du Strobile 11...]
Répondre en citant

[La Hulotte. 51, L’aulne : les séquestrés du Strobile 117 | Pierre Déom]

A l’aune de la toise d’un vergne.
Le vergne, le verne ou l’aulne désignent le même arbre d’eau et de lumière pourtant resté dans l’ombre de la méconnaissance. Aigri par cet oubli injustifié et jaloux des autres cadors forestiers (épicéas et chênes en majesté), l'aulne s’en ouvre à La Hulotte qui est un chouette volatile empathique et une greffière patentée diligente. Le récit de l’aulne s’avère être étonnant et riche d’enseignement. Omniprésent le long des rivières ou des plans d’eau, il se repère par sa forme conique, ses feuilles ovales à l’extrémité tronquée voire échancrée, ses milliers de strobiles noirs ressemblant à de petites pommes de pin contenant les graines. S’ensuit une discussion entre une graine d’aulne et une mésange à longue queue afin de connaître les meilleurs emplacements pour germer et croître. Tous les pièges sont posés, entre l’ombre des autres arbres, les tronçonneurs obstinés ou les tarins des aulnes (« les tueurs à la petite moustache »), passereaux migrateurs friands des graines qu’ils savent dénicher au plus profond des strobiles les mieux cadenassés.
Premier fascicule consacré à l’aulne glutineux, Pierre Déom donne toute la mesure de sa maestria avec un savoir-faire pédagogique ébouriffant, la mise en place d’une histoire qui tient la route et son illustration époustouflante dans laquelle s’insèrent en complément et avec humour les encarts explicatifs bienvenus et les personnages récurrents dont Adrien Desfossés, naturaliste en herbe éternellement jeune, coiffé de son sempiternel chapeau conique et admiratif inconditionnel des splendeurs de la nature. Pierre Déom est à son sommet. Ses dessins pleine page sont d’une beauté remarquable, d’une finesse et d’une précision incomparables. Le fascicule à couverture en papier conserve encore un aspect artisanal mais tout, dans la mise en page, l’enchaînement du récit et l’insertion des dessins, montre la maîtrise d’un instituteur appliqué au-delà du raisonnable, approchant une perfection de forme et de contenu sur le canevas classique de la leçon de choses.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Littérature générale
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre