Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » BD    
[Tex. Mensuel n° 540-541, Le trésor de la mine | Gianlui...]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1653
Localisation: Nîmes
Âge: 60 Lion


Posté: Mer 27 Juil 2011 14:34
MessageSujet du message: [Tex. Mensuel n° 540-541, Le trésor de la mine | Gianlui...]
Répondre en citant

[Tex. Mensuel n° 540-541, Le trésor de la mine | Gianluigi Bonelli ; Aurelio Galleppini]

L’agence Pinkerton sollicite Tex Willer et Kit Carson afin qu’ils accompagnent Flora Kelly, veuve d’un célèbre bandit jusqu’à une mine désaffectée au Nouveau-Mexique dans laquelle est dissimulé un magot de trois cent mille dollars. Flora dispose d’un plan de la cachette. L’argent reviendra aux banques pillées moins dix pour cent remis à la veuve pour ses bons et loyaux services. La mission s’avère être à haut risque car entre les desperados d’Horacio Fuentes et les rurales commandés par le colonel Uriaga se glissent quelques fieffés frelons et autres affreux félons jouant perso. Par un curieux retournement de situation, la fin de l’histoire contredit les conventions du genre.
Si l’aventure de Tex est classique quant à son déroulement et aux inévitables péripéties qui l’émaillent, elle ne s’en lit pas moins avec délectation. Le seul bémol vient du dessin de José Ortiz que l’édition grand format aurait dû magnifier mais qu’elle semble vider de sa substance comme si le dessin avait été conçu pour un format plus petit et s’était trouvé agrandi outre mesure. L’inverse est aussi possible pour d’autres épisodes du ranger texan à l’exemple du « Prophète Hualpaï » (chef-d’œuvre de Mastantuono) ou de « Mescaleros » (une merveille d’Ortiz) dont l’édition trop riquiqui ne restitue pas la profusion des détails tant dans les paysages que sur les visages. En dépit de ce couac, la maestria de José Ortiz est évidente. Les gueules ont de l’allant et de la tenue. Les scènes nocturnes ou de pénombre sont époustouflantes tant les ombres portées structurent le dessin. On sent que le crayonné est vite enfoui sous un encrage dense et vivant. Les cadrages et le découpage sont dynamiques et surprennent sans jamais nuire à la compréhension immédiate de l’histoire. La couverture de l’album est superbe. Enfin, la présente édition ne comporte presque plus de coquilles comme si le correcteur avait enfin chaussé ses bésicles puis ouvert un Bescherelle et autre Bled incontournables.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » BD
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre