Logo Agora

 AccueilAccueil   Votre bibliothèqueVotre bibliothèque   Ajouter un livreAjouter un livre   FAQFAQ   RechercherRechercher   ForumsForums 
 MembresMembres   GroupesGroupes   ProfilProfil   Messages privésMessages privés   ConnexionConnexion 
    Répondre au sujet L'agora des livres Index du Forum » Roman noir/Policier/Thriller    
[Loin des humains | Pascal Dessaint]
Auteur    Message
Franz



Sexe: Sexe: Masculin
Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 1589
Localisation: Nîmes
Âge: 60 Lion


Posté: Lun 26 Mai 2008 16:24
MessageSujet du message: [Loin des humains | Pascal Dessaint]
Répondre en citant

La séduction du roman noir Loin des humains de Pascal Dessaint est un venin insidieux qui répand sa bile noire sans que le lecteur n’y prenne garde. On est vite accro à une petite musique lancinante et le livre ne relâche pas son emprise jusqu’à la fin et même après. Une citation de Jim Harrison mise en exergue du livre donne le ton : « Les difficultés de la vie aboutissent à une forme particulière de mélancolie qui cristallise ensuite en un ensemble de gestes, de regards, de désastres ». L’histoire en elle-même est relativement convenue. Dans un quartier du Toulouse contemporain, Jacques Lafleur a été égorgé avec un sécateur. L’enquêteur Félix Dutrey reconstitue la vie de Jacques au fil d’entretiens et de réflexions personnelles. Parallèlement, Rémi, un jeune employé au recyclage des déchets ménagers découvre le journal de Jacques Lafleur. Frustré par sa propre vie, il s’identifie au diariste et finit par prendre les « choses » en main.
Le style de l’écrivain est souvent encombré de facilités. Des scènes de sexe peu convaincantes émaillent de temps à autre le livre. Certains personnages manquent de crédibilité. L’explosion de l’usine AZF s’intègre mal à la trame du récit. Le dénouement de l’histoire laisse le lecteur sur sa faim. Alors, d’où vient le charme du roman ? Il s’agit d’une narration à plusieurs voix ; chaque chapitre porte le prénom d’un protagoniste qui expose sa vision des événements. L’enquête policière concentrée sur trois jours avance avec fluidité selon les différents angles de vue. Le suspense et le rythme proviennent de l’enchaînement des points de vue des multiples narrateurs. Cette polyphonie maîtrisée témoigne d’une virtuosité propre à l’auteur Pascal Dessaint. L’envoûtante musique en sourdine provient de petites phrases désabusées qui parsèment le livre comme des cailloux noirs jetés presque négligemment par un ogre aux aguets. Le lecteur vit par procuration des vies avortées qui conservent une aura magnétique : voyager en solitaire, s’adapter à toutes les situations, pénétrer, comprendre et jouir de la nature au plus profond de soi mais s’interdire les sentiments conventionnels, l’amour durable, l’enracinement dans une vie conforme avec enfant bien élevé et maison proprette à la clé. Jacques est aux antipodes de son frère Pierre Lafleur mais plus dure sera la chute, de tous les côtés.

----
[Recherchez la page de l'auteur de ce livre sur Wikipedia]

 Afficher toutes les notes de lectures pour ce livre
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé absent
Montrer les messages depuis:   
 
   Répondre au sujet  L'agora des livres Index du Forum » Roman noir/Policier/Thriller
Informations
Page 1 sur 1
 
Sauter vers:  
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction : phpBB-fr.com (modifiée) ¦ Logo : Estelle Favre